Construction & Sihanoukville : Reprendre les chantiers inachevés de la ville côtière

La pandémie a entraîné l’arrêt de la construction de tours et immeubles dans la province de Preah Sihanouk dès son début, ce qui a donné lieu à plusieurs litiges commerciaux que quatre sociétés immobilières s’efforcent désormais de résoudre, à en croire le gouverneur de la province, Kuch Chamroeun.

Chantiers inachevés à Sihanoukville
Chantiers inachevés à Sihanoukville. Photo CG

M. Chamroeun a déclaré au Post que le nombre de tours d’habitation dans la province avait atteint environ 1 000 avant la pandémie. Une partie de la construction a été temporairement suspendue en raison de la crise et a également conduit à des conflits qui nécessitent des solutions avant que la construction puisse se poursuivre.

« Pour parler franchement, il y a beaucoup de problèmes et de préoccupations concernant ces bâtiments », a-t-il confié.

M. Chamroeun explique qu’avant la pandémie, le secteur privé avait fixé le prix des marchés, des terrains et des bâtiments à 80 dollars le mètre carré. Lorsque le Covid-19 est arrivé, les loyers sont tombés à zéro parce que personne ne menait d’activités commerciales et que la province était parfois verrouillée, ce qui a entraîné la suspension de la construction de certains bâtiments.

Trois promoteurs locaux ont signé des accords avec une société immobilière basée à Singapour dans le but de résoudre conjointement les litiges survenant dans la construction de ces gratte-ciels dans cette province côtière et d’ouvrir la voie à l’avancement des projets. L’accord a été conclu en coopération avec le ministère de l’Économie et des Finances.

Chantiers inachevés à Sihanoukville. Photo CG

« La province entame maintenant son redressement. La manière de résoudre les problèmes doit donc être basée sur chaque situation individuelle. Nous encourageons les investisseurs à continuer à se préparer, à réparer et à rouvrir leurs bâtiments », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il y a quelques jours, certains propriétaires ont demandé l’autorisation de faire venir un avion privé dans la province et il les a autorisés à venir travailler sur ce processus.

« Je veux que le processus de réouverture se poursuive », a-t-il dit.

Le porte-parole de l’administration provinciale, Kheang Phearom, a déclaré au Post qu’un total de 1 661 bâtiments ont été construits entre 2017 et 2021, pour une valeur totale d’environ 8,4 milliards de dollars. Parmi ces bâtiments, il y a 620 projets de construction qui ont une hauteur comprise entre 5 et 53 étages.

En 2019, les autorités avaient ordonné la démolition de 14 bâtiments après que des ingénieurs les ayant inspectés aient déterminé qu’ils n’étaient pas construits selon les normes ou la qualité requises. Aujourd’hui, cinq de ces 14 chantiers ont repris leur construction à zéro.

Voun Dara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône