top of page
Ancre 1

Communauté & France-Cambodge : CCIFC, le gala de la bonne humeur et de l'optimisme

Plus de 200 participants, dirigeants et cadres d’entreprises françaises et franco-cambodgiennes, se sont retrouvés vendredi soir dans les jardins de la Résidence de l’ambassade de France pour un gala marqué par le sourire et l’optimisme à propos du rapprochement entre les deux pays.

Parmi les participants de ce gala CCIFC
Parmi les participants de ce gala CCIFC

« Démarrer l’année 2023 sur les chapeaux de roues en oubliant les mésaventures liées à la crise sanitaire », annonçait le Président de la CCIFC, Soreamey Ke Bin lors de son discours de bienvenue, en n’oubliant pas de remercier l’ambassade qui accueillait cet événement et les sponsors et partenaires qui s’étaient mobilisés pour cette soirée.

Ce dernier a tenu à souligner les efforts de la communauté d’affaires françaises qui a su « se montrer résiliente, innovante et constructive face aux difficultés liées au Covid ».

À cet effet, le gala était aussi l’occasion de dévoiler les trois entreprises vainqueurs du Grand Prix des Affaires 2022, « un concours avec de nombreux participants ayant proposé des projets variés et de grande qualité », soulignait M. Ke Bin.

le Président de la CCIFC, Soreamey Ke Bin
le Président de la CCIFC, Soreamey Ke Bin

« Nous célébrons ce soir nos entreprises, mais aussi les relations France-Cambodge dans leur ensemble. Ces relations bilatérales se sont considérablement réchauffées ces derniers temps avec la visite du Premier ministre Hun Sen à Paris, la venue du ministre Olivier Becht et d’une délégation du MEDEF au mois de janvier dans le Royaume avec ce très beau symbole offert par les Cambodgiens, à savoir la reconstruction du Monument aux Morts franco-cambodgien », poursuivait le président de la CCIFC, ajoutant :

« Le gouvernement français a enfin fait le choix très attendu de relancer avec force la relation France-Cambodge, c’était espéré et attendu par nous tous. Nous tous qui avons su, chacun à notre manière, préserver cette relation entre nos deux pays. »

« D’autres visites suivront et nous espérons que de nombreuses autres entreprises françaises viendront s’installer ici, qu’elles soient complémentaires ou concurrentes de celles opérant déjà au Cambodge ».

M. Ke Bin rappelait ensuite que le thème de la soirée, les sixties, n'avait pas vraiment été suivi mais que l'ambiance optimiste et souriante qui prévalait n’était pas sans rappeler l’époque phare du Cambodge, le Sangkum Reastr Niyum (1955-1969), des temps heureux, regrettés par de nombreux Cambodgiens et durant lesquels le pays avait connu un tel développement économique, artistique et social que beaucoup s'y réfèrent comme « l’âge d’or du Cambodge ».

En souhaitant que 2023 soit le début d'une « construction commune pour le développement du Cambodge », le président de la CCIFC donnait ensuite la parole à l’hôte de l’événement, M. Jacques Pellet, ambassadeur de France.

M. Jacques Pellet, ambassadeur de France
M. Jacques Pellet, ambassadeur de France

Apparemment ravi de rencontrer la communauté d’affaires et de faire part de son optimisme concernant le rapprochement entre les deux pays, Monsieur l’Ambassadeur

déclarait :

« C’est un plaisir de vous accueillir ici à la Résidence. Je comprends que c’était un peu l’habitude par le passé. Il y a eu cette période de covid et donc nous reprenons de bonnes habitudes ; pour nous c’est un grand plaisir de vous avoir, surtout en cette saison où l'on sait qu’on ne va pas être dérangé par la pluie comme ce fut le cas à Woodstock (NDLR Festival rock emblématique de 1969 perturbé par des pluies torrentielles) ».

Le diplomate remerciait ensuite la CCIFC pour l’action très énergique qui a permis aux entreprises françaises de « se remettre dans le bain après les années difficiles », citant : le Forum des affaires français, la fête du 14 juillet et le marché français qui a permis d’accueillir à l'ambassade plus de 5600 visiteurs en moins de sept heures.

« Donc cela montre l’envie des gens de se retrouver. Et puis ce soir, nous avons le gala. Donc merci. Vous participez très activement à ce retour à la normale qu’on espérait depuis très longtemps. Et comme vous l’avez dit, nous sommes dans une période assez favorable en ce moment », déclarait M. Pellet, ajoutant :

« Il y a eu cette rencontre entre le Premier ministre cambodgien et le président français et j’ai eu la chance d’y participer, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire, un dîner d’une heure s’est transformé en repas de trois heures et il y a eu un vrai contact entre les deux hommes. Et cela aussi s’est traduit très rapidement par la visite du ministre, Monsieur Becht. »

Ce dernier, selon l’ambassadeur, est parti très favorablement impressionné, mais aussi très conscient qu’on peut faire plus. M. Pellet a rappelé que dans dix jours aura lieu le 30 ᵉ anniversaire de l’AFD avec la venue du directeur général de l’Agence française de développement, la dernière visite d’un directeur de l’AFD remontant à dix ans.

Et puis, il est prévu une escale navale à Sihanoukville fin mars, sur laquelle les services de l’ambassade travaillent d’ores et déjà. La dernière visite de ce type remonte à l’année 2016.

« Donc voilà, il y a une reprise d’intérêt des deux côtés pour renforcer nos relations. », soulignait le diplomate.

En fin d’année, aura lieu la grande conférence sur la protection du site d’Angkor à l’UNESCO à Paris, qui devrait probablement impliquer un déplacement du roi en France.

« Donc voilà, je crois qu’il est moment d’être plus que jamais bien unis, bien coordonnés. Ce n’est secret pour personne, le Premier ministre est en Chine et va sûrement revenir avec un certain nombre de programmes et de projets. Pour ma part, je crois quand même que, y compris sur les questions d’infrastructures, la qualité de notre offre, l’entretien avec le Premier ministre et la visite de M. Becht sont des avancées positives qui nous permettent d’affirmer : nous avons des cartes à jouer et nous devons nous montrer à la fois très coordonnés, cohérents, confiants et ambitieux », concluait M. Pellet sur ce point.

Mme Bartenay et M. Romano de Beyond Retail Cambodia
Mme Bartenay et M. Romano de Beyond Retail Business

Avait lieu ensuite l'annonce des lauréats du Grand Prix des Affaires. Dans la catégorie « Responsabilité sociale de l’entreprise », c'est la société Beyond Retail Business qui a remporté la première place devant LBL International et Pernod Ricard Cambodge.

Concernant la « Responsabilité environnementale de l’entreprise », l'entreprise All Dreams a été couronnée devant Kulen Water, et enfin, pour la « Nouvelle entreprise ou activité », Clevereen s'est imposée devant Monsieur Wine & Beyond.

l'entreprise All Dreams a été couronnée devant Kulen Water
l'entreprise All Dreams a été couronnée devant Kulen Water

Le vote s'est effectué en ligne par les participants de la soirée et les candidats avait été au préalable sélectionnés par les conseillers du commerce extérieur.

Cliquer sur le lien ou sur la photo ci-dessous

 

Écouter l'intégralité des discours











Opmerkingen

Beoordeeld met 0 uit 5 sterren.
Nog geen beoordelingen

Voeg een beoordeling toe

Merci pour votre envoi !

bottom of page