Cinéma : Le film cambodgien Jailbreak sur Netflix

Jailbreak est en passe de devenir le premier film cambodgien dont les droits ont été acquis par le géant Netflix, quelques mois après avoir produit le long métrage ”First They Killed My Father” d’Angelina Jolie. Dans une interview au Phnom Penh Post, le producteur franco-cambodgien Loy Te de Kongchak Productions a déclaré que la route vers la plate-forme Netflix avait été longue.

Le producteur franco-cambodgien Loy Te de Kongchak Productions


“…Je suis vraiment excité, l’équipe a d’abord contacté Netflix il y a un an au Festival de Cannes, et les négociations qui ont suivi ont duré des mois…je ne pensais pas que nous arriverions à cette étape…en termes d’attention à l’étranger, beaucoup doutaient qu’un film qui ne comporterait pas de scénario Khmer Rouge aurait un attrait massif pour un public international….”, a-t-il confié avant de conclure : “…Je pense que cela montre que notre industrie peut être assez forte pour entreprendre de nouveaux projets de ce genre. . . C’est énorme…”.

Le film sera disponible sur Netflix à partir de mercredi.

Sur le plateau de Jailbreak


Notes :

Jailbreak est un effort du producteur Loy Te pour revitaliser le cinéma cambodgien en proposant un genre different des comédies romantiques et des histoires de fantômes. Son entreprise, Kongchak Pictures, a produit en 2013 le film d’horreur Run, et en 2015 le thriller d’action Hanuman, dirigé par l’expatrié italien Jimmy Henderson.

Après avoir terminé Hanuman, Henderson a commencé à écrire un “film d’action” avec l’idée de raconter l’histoire dans un seul endroit. La distribution met en vedette Dara Our, qui avait déjà joué le rôle masculin dans Hanuman, Savin Phillip, acteur cambodgien réputé, Tharoth Sam, championne cambodgienne de Bokator, Jean-Paul Ly, cascadeur franco-cambodgien, et Céline Tran aka Katsuni, ancienne star de films pornographiques. Les scènes de combat ont été chorégraphiées par Dara Our et Jean-Paul Ly et la partition a été composée par Fabio Guglielmo Anastasi, et par le duo cambodgien Kmeng Khmer.

Céline Tran, Madame Butterfly dans Jaibreak


Le film a reçu de nombreuses critiques assez flatteuses. Le site Web Impact Online a écrit pendant la production que Jailbreak “…pourrait bien faire pour le Cambodge ce que Raid a fait pour l’Indonésie…”.  Jailbreak est sorti au Cambodge le 31 janvier 2017, bénéficiant d’une campagne marketing intensive. Le film a également été adapté en un jeu vidéo pour téléphones mobiles, qui a été téléchargé au Cambodge par 58 000 personnes au moment de la sortie du film.

Tharoth Sam, championne cambodgienne de Bokator


Le film a fait ses débuts à des spectacles à guichets fermés dans les villes cambodgiennes et a reçu un accueil positif de la part du public. Sa performance au box-office cambodgien s’est révélée exceptionnelle pour une production locale. Peu de temps après la sortie du film, il a été sélectionné pour le Festival international du film du Cambodge. Le journal anglophone Khmer Times a qualifié Jailbreak de film efficace, qui doit beaucoup à la “…nature naturellement photogénique de l’art martial bokator…”. Le Phnom Penh Post a écrit que le jailbreak” pourrait être un moment décisif dans le développement du cinéma khmer…”.

En juillet 2017, Jailbreak a été présenté à Montréal, au Festival international du film Fantasia. Variety a écrit que, malgré quelques petites critiques sur la narration, le film a bénéficié de ”…la direction énergique d’Henderson et d’une distribution attrayante…”. Le jury du festival a décerné au film un prix spécial dans la catégorie action, ”…pour ses combats inspirés et ses chorégraphies…” et pour avoir réalisé ”…une alchimie rare et innovante…”. Le public lui a décerné le prix Bronze dans la catégorie ”…Film le plus innovant…”.

Le journal français Le Monde a livré une critique positive, le qualifiant de “…bond en avant pour le cinéma cambodgien…” et louant son utilisation de personnages féminins forts. Le Hollywood Reporter a comparé Jailbreak à l’Ong-Bak thaïlandais et au Raid indonésien. Le magazine a fait l’éloge des scènes d’action et a conclu que, malgré quelques «défauts de la vieille école» et une tendance à s’affaisser dans sa troisième partie, le film était «puissant». Screen Anarchy a qualifié le film de ”…complément exceptionnel dans le cinéma d’arts martiaux…”, le trouvant techniquement ”…formidable…” et louant la scène de combat entre Tharoth Sam et Céline Tran.

Bande-annonce :


Générique

Réalisé par Jimmy Henderson Produit par Loy Te, pour Kongchak Pictures Écrit par Jimmy Henderson Michael Hodgson Avec Jean-Paul Ly Dara Our Tharoth Sam Céline Tran Savin Phillip Dara Phang Musique par Kmeng Khmer Fabio Guglielmo Anastasi Godefroy Ryckewaert Date de sortie 31 janvier 2017 Durée 100 minutes Pays Cambodge Langues : Khmer Anglais français mongol bulgare Budget 260 000 $

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste et Pasteur

La qualité et la générosité Khéma sur place ou à la maison grâce aux services de Meal Temple Cambodia, NHAM24 et Grocery Delivery20% de remise

MALIS

Phnom Penh

La cuisine cambodgienne sur place ou à la maison. 20% de remise sur les plats à emporter. Passez votre commande dès maintenant au 015 814 888

1V7A0428.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Gastronomie fine sur place ou à la maison. 20% de remise accordés sur l'ensemble des plats à emporter. Passez votre  commande dès au 081 333 279

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône