top of page
Ancre 1

Cambodge & Tradition : Un gala consacré à la jupe traditionnelle khmère

Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts organisera un gala sur le thème de la jupe traditionnelle khmère (Sampot) le 24 février.

Un gala consacré à la jupe traditionnelle khmère

Ce projet a été révélé par S.E. Mme Lundi Sannara, secrétaire d'État au ministère de la Culture et des Beaux-Arts. Selon cette dernière, l'événement contribuera de manière significative non seulement à la préservation de la tradition khmère, mais aussi à la promotion du sampot khmer au niveau national et international.

« Le sampot khmer peut être utilisé n'importe où, n'importe quand, depuis toujours et pour diverses occasions, a déclaré la secrétaire d'État. »

Le programme devrait inspirer les jeunes femmes cambodgiennes à aimer les sampots et les costumes qui appartiennent au Cambodge, a-t-elle ajouté.

Le sampot, un long tissu rectangulaire porté autour du bas du corps, est un vêtement traditionnel au Cambodge. Il peut être drapé et plié de différentes manières. Ce vêtement traditionnel est similaire au dhoti de l'Asie du Sud. Il est également porté au Laos et en Thaïlande, où il est connu sous le nom de pha nung.

Origine du Sampot

Le sampot remonte à l'ère Funan, lorsqu'un souverain cambodgien ordonna aux habitants de son royaume de porter le sampot à la demande d'envoyés chinois. Le tissage de la soie a joué un rôle important dans le passé culturel du Cambodge. Les habitants de la province de Takéo tissent la soie depuis l'ère Funan et les archives, les bas-reliefs et le rapport de Zhou Daguan révèlent que des métiers à tisser étaient utilisés pour tisser des sampots depuis les temps les plus reculés.

Des méthodes complexes et des motifs compliqués ont été mis au point pour fabriquer le tissu, dont la méthode hol qui consiste à teindre des motifs sur la soie avant de la tisser. Ce qui reste unique aux tisserands cambodgiens est la technique du sergé irrégulier. La raison pour laquelle ils ont adopté une méthode aussi inhabituelle n'est pas connue.

Les anciens bas-reliefs donnent un aperçu assez complet de la nature des tissus, jusqu'aux motifs et aux plis. Les tissus de soie sont utilisés lors des mariages et des funérailles, ainsi que pour la décoration des temples.

Textiles

Il existe trois textiles de soie majeurs au Cambodge. Il s'agit des soies ikat, ou hol, des soies à motifs sergés et des textiles ikat à trame. Les motifs sont réalisés en attachant des fibres naturelles et synthétiques aux fils de trame, puis ils sont teints. L'opération est répétée pour différentes couleurs jusqu'à ce que les motifs se fixent et que le tissu soit tissé.

Traditionnellement, cinq couleurs sont utilisées, principalement le rouge, le jaune, le vert, le bleu et le noir Le Sompot Hol est utilisé comme vêtement inférieur.

Variantes

Il existe de nombreuses variantes du sampot, chacune étant portée en fonction de la classe sociale. Le sampot ordinaire typique, également appelé sarong, est généralement porté par les hommes et les femmes des classes populaires. Il mesure environ un mètre et demi et ses deux extrémités sont cousues ensemble. Il est noué pour le fixer à la taille.

Les Sampot Phamuong sont de nombreuses variantes des textiles khmers traditionnels. Ils sont unicolores et tissés en sergé. Il existe actuellement 52 couleurs utilisées dans le Sampot Phamuong. Le Phamuong Chorabap est un tissu luxueux dont la fabrication nécessite jusqu'à 22 aiguilles. Les variantes du Phamuong sont le rabak, le chorcung, l'anlounh, le kaneiv et le bantok. Il présente généralement des motifs floraux et géométriques. La soie la plus prisée pour créer le Phamuong est la soie jaune cambodgienne, réputée pour sa qualité.

Le Sampot Hol est un textile traditionnel typique. Il existe deux types de Sampot Hol, l'un est une jupe enveloppante qui utilise une technique appelée chang kiet et un tissage sergé. Influencé par le patola indien, il a développé des motifs et des techniques au cours des siècles pour devenir un véritable style artistique khmer. Le sampot hol compte plus de 200 motifs combinés à trois ou cinq couleurs, jaune, rouge, marron, bleu et vert. Il en existe quatre variantes : sampot hol, sompot hol por, sampot hol kben et sampot hol ktong. Les motifs sont généralement des motifs géométriques, des animaux et des fleurs.

Dans la vie quotidienne

Le sampot est profondément enraciné au Cambodge. Les membres de la famille royale et les représentants du gouvernement portaient le sampot chang kben avec une veste lors de certaines cérémonies. Le sampot chong kben et le sampot phamuong sont encore portés aujourd'hui par les Cambodgiens lors d'occasions spéciales, et les Khmers ruraux les préfèrent encore aux vêtements de style occidental pour leur confort.

1 commentaire

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note

Bonjour, pouvez-vous préciser où se tiendrais le Gala ?

J'aime

Merci pour votre envoi !

bottom of page