top of page
Ancre 1

Cambodge & Tradition : Leang Memot, ce rituel animiste de Siem Reap censé protéger de la maladie

Les habitants du district de Puok, dans la province de Siem Reap, pratiquent le rituel animiste Leang Memot, qui a lieu une ou deux fois par an, en pensant qu’il contribuera à protéger la santé des membres de la communauté tout en aidant ceux qui sont malades à se rétablir.

Selon l’Autorité nationale Apsara (ANA), ces rituels sont pratiqués depuis plusieurs siècles et s’accompagnent de musique et d’offrandes. Cette cérémonie est très importante pour bon nombre d'habitants du parc archéologique d’Angkor, qui croient que de nombreuses maladies sont causées par des esprits, ou « Memots ». Dans d’autres parties du Royaume, ces esprits sont connus sous le nom d’« Arak ».

Pour Sambo Manara, éminent historien, de nombreux membres de la population locale du parc d’Angkor et des collines environnantes croient depuis longtemps que la cérémonie les aidera à se libérer de la fatigue et les soulagera de la solitude.

Il précise qu’autrefois, en raison de la pauvreté du Cambodge et du manque de personnel médical qualifié, de nombreuses personnes pensaient que lorsqu’elles contractaient une maladie, cela signifiait qu’elles avaient offensé leurs ancêtres ou qu’elles avaient été victimes d’un sort ou d’une malédiction.

Des habitants du district de Puok, dans la province de Siem Reap, célèbrent la cérémonie du Leang Memot le 19 février. Photo ANA

« La cérémonie du Leang Memot a apporté un soulagement spirituel à de nombreux membres de la société khmère rurale dans le passé, car ils pensaient qu’ils devaient implorer les esprits avant de pouvoir guérir d’une maladie ou se sentir en paix », dit-il.

« Cependant, nous devons nous rappeler qu’il n’y a pas de base scientifique solide pour cela, et qu’il est donc important d’éduquer les gens sur la nécessité de rechercher un traitement médical moderne s’ils tombent malades », précise-t-il.

Il précise que la recherche d’un traitement traditionnel peut retarder l’accès à un traitement approprié. Si un patient est sérieusement malade, il doit être conduit à l’hôpital, même s’il insiste pour implorer les esprits de lui rendre son bien-être.

Des habitants du district de Puok, dans la province de Siem Reap, pratiquent la cérémonie du Leang Memot, le 19 février. ANA

Din Hean, qui a célébré la cérémonie chez lui le 19 février, raconte qu’il s’agit d’une « fête » organisée pour divertir les Memots, qui peuvent être à l’origine de maladies, mais qui peuvent aussi aider à la guérison.

« Dans cette cérémonie, la musique est importante et ne peut être omise, car elle doit être jouée pour que les Memots dansent et s’amusent. Il existe plusieurs types de cérémonies Leang Memot : les cérémonies privées avec offrandes de nourriture dans le but de guérir d’une maladie ou de retrouver un objet perdu, et les cérémonies organisées pour remercier les Memots de vous avoir aidé », raconte-t-il.

« Nous pratiquons cette cérémonie pour montrer notre gratitude pour la guérison des malades, pour implorer les esprits et apaiser nos ancêtres afin que nous puissions jouir de la paix et de la prospérité et prendre soin des membres de notre famille », conclut-il.

Source ANA

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page