top of page
Ancre 1

Cambodge & Tradition : Le festival de Rom Haey arrive à Kampong Chhnang

Le festival de Rom Haey, événement destiné à célébrer la fin de la saison du riz aura lieu dans la province de Kampong Chhnang ce mois-ci. L’événement proposera des danses traditionnelles, des démonstrations de cerfs-volants, des concerts contemporains, des démonstrations de battage du riz et un feu d’artifice.

Des participants au festival Rom Haey battent le riz paddy à Kampong Chhnang le 2 décembre. Photo fournie
Des participants au festival Rom Haey battent le riz paddy à Kampong Chhnang le 2 décembre. Photo fournie

L’événement se déroulera les 17 et 18 décembre dans le village Damnak Koh de la commune de Por, dans le district de Kampong Leng de la province de Kampong Chhnang. La Fondation Ing coopère avec le département provincial de la culture et des beaux-arts, ainsi qu’avec des spécialistes de Plerng Kob, une société de gestion d’événements culturels, pour organiser la fête.

Le festival Rom Haey célèbre la fin de la saison du riz. Traditionnellement, à cette époque de l’année, les Cambodgiens de tout le pays rentrent leurs récoltes de riz, battent l’ambok (un flocon de riz traditionnel étroitement associé à de nombreux festivals), font voler des cerfs-volants et célèbrent le changement de saison.

Le festival est organisé grâce au soutien de la Fondation Ing. Cette organisation a été lancée par l’homme d’affaires prospère Ing Bunhov, qui dirige la fondation avec son épouse Heng Sokha.
Le festival est organisé grâce au soutien de la Fondation Ing. Cette organisation a été lancée par l’homme d’affaires prospère Ing Bunhov, qui dirige la fondation avec son épouse Heng Sokha.

Ing Seav Koaw, président du comité du festival, confie que la fondation a beaucoup travaillé pour promouvoir la culture traditionnelle khmère. Elle se concentre sur les programmes sociaux, notamment en offrant une formation aux étudiants du district. La fondation est bien connue pour son soutien au bouddhisme, ainsi que pour sa participation à la protection de l’environnement et au développement des infrastructures locales.

« À travers cet événement, Bunhov, président de la fondation, accorde une attention particulière à la promotion et à la préservation des traditions, de la culture et de l’art de nos ancêtres. C’est la deuxième année que la fondation parraine le festival », dit-il.

Sok Thuork, directeur du département provincial de la culture, annonce que deux compétitions joueront un rôle important dans les célébrations traditionnelles — le pilonnage du riz et le vol de cerfs-volants traditionnels khmers :

« Le 2 décembre, nous avons organisé un concours de battage du riz. 64 personnes y ont participé. C’était une excellente répétition pour le concours de pilonnage de l’ambok qui se déroulera les 17 et 18 décembre », ajoute-t-il.

« Onze équipes de quatre personnes se sont inscrites pour le concours de cerf-volant. Nous en avons préparé 100 supplémentaires pour que les visiteurs du festival aient la chance de faire voler un cerf-volant traditionnel », précise-t-il.

Des prix en espèces sont offerts aux gagnants, avec des récompenses de quatre, trois et deux millions de riels pour les trois premiers. Des prix de consolation seront également décernés.

Rithy Lomorpich, fondatrice du groupe Plerng Kob, explique qu’un noyau dur composé de 30 membres s’occupe des préparatifs de cette année. Plerng Kob a des années d’expérience dans la préparation de tels programmes culturels et communautaires, notamment le Bon Phum ou cérémonie du village, qui a été organisé avec succès à neuf reprises.

Le groupe a mis en place un programme de formation pour 150 jeunes de la région — qui aideront à organiser les compétitions du festival — cinq semaines avant l’événement.

« Ce sera la première fois que les jeunes du district participeront à ce genre de travail. Les concours d’amboks et de cerfs-volants seront des expériences précieuses pour eux. L’objectif de l’année prochaine est d’attirer encore plus de monde au festival Rom Haey et de faire du district de Kampong Leng une attraction culturelle », conclut-elle.

Avec CIR & The Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page