top of page
Ancre 1

Cambodge & Tourisme : Un festival de cerfs-volants à Kep

Les autorités de la province de Kep prévoient d'organiser une manifestation de cerfs-volants khmers afin de préserver la culture, les traditions et coutumes du Royaume et aussi stimuler le tourisme dans la province à l'occasion des célébrations du Nouvel An.

Selon le gouverneur de la province, S.E. Som Piseth, l’événement aura lieu le 30 décembre 2023 sur la nouvelle plage du marché aux crabes de Kep. Il appelle toutes les autorités et bonnes volontés, ainsi que le public et les fabricants de cerfs-volants à faire de ce jour un bel événement qui permettra aussi de découvrir de nouveaux talents.

« Le but de ce festival est de contribuer à la préservation des riches traditions et coutumes culturelles de notre nation et de promouvoir le tourisme dans la province, ainsi que de créer du plaisir pour les touristes nationaux et internationaux qui viennent se détendre dans la province de Kep », affirme-t-il.

Il précise que des prix et des certificats d’appréciation seront décernés une fois que les cerfs-volants auront été évalués en fonction de leur créativité, de leur forme et de leur technique de fabrication, de leur beauté et de l'habilité des participants en matière de vol et d’atterrissage.

Pour Sambo Manara, professeur d’histoire, le cerf-volant est une tradition que les jeunes Cambodgiens apprécient particulièrement pendant le mois lunaire, lorsque le vent souffle du nord.

Cette activité existe depuis l’époque angkorienne, lorsque jeunes et vieux fabriquaient des cerfs-volants pour les faire voler à l’automne. Les ancêtres croyaient que si un cerf-volant cassait sa ficelle et s’accrochait à une maison, c’était un signe de malchance, et ils célébraient l’événement dans des champs bien dégagés pour éviter ce genre d’incident.

« C’est une bonne idée que les autorités provinciales de Kep ont eue, car elle rappelle une coutume khmère historique. C’est donc bénéfique, car cela montre que nous apprécions et préservons notre tradition khmère », ajoute-t-il.

Selon Chhay Sivlin, présidente de l’Association cambodgienne des agents de voyage (CATA), l’événement est susceptible d’attirer bon nombre de visiteurs.

Elle souligne également que cet événement est un rappel de la tradition khmère et que, bien qu’elle existe depuis longtemps, certains membres de la jeune génération n’en sont pas conscients.

« L’organisation de ce festival attirera certainement des touristes locaux et étrangers, car notre tradition et notre culture attirent toujours l’attention des gens », conclut-elle.

Avec notre partenaire The Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page