top of page

Cambodge & Tourisme : Prêt à accueillir les visiteurs chinois

Le Royaume se dit prêt à accueillir chaleureusement le retour des touristes chinois après que Pékin eut assoupli les restrictions de voyage depuis le 8 janvier dernier.

Touristes à Angkor Wat. AKP
Touristes à Angkor Wat. AKP

Le nombre de visiteurs en provenance de Chine continentale est prévu à 1 million en 2023, soit dix fois plus qu'en 2022, a déclaré le ministre du Tourisme du pays, S.E. Dr Thong Khon, cité dans un rapport des nos partenaires du Phnom Penh Post publié vendredi dernier.

Contribution essentielle

Le ministre confirme que le gouvernement a préparé des « programmes adaptés » pour répondre aux besoins des touristes chinois. « Le Cambodge est heureux d'accueillir les touristes chinois pour visiter le pays sans restriction », indique le ministère du tourisme dans son communiqué qui mentionne aussi que :

« l'assouplissement par la Chine des restrictions de voyage liées au coronavirus donnera un grand coup de fouet au secteur du tourisme dans tous les pays, le géant asiatique étant traditionnellement une énorme source de touristes pour le monde entier. »

Cette année marque le 65e anniversaire de l'établissement des liens diplomatiques entre la Chine et le Cambodge, et le pays lancera une campagne « Cambodia-China Good Friend » pour accueillir les touristes chinois.

Selon les chiffres du ministère, en 2019, plus de 2,3 millions de touristes chinois ont visité le Cambodge, représentant 35,7% des arrivées de touristes internationaux dans le pays et environ 1,8 milliard de dollars des recettes totales du secteur s'élevant à de près de cinq milliards de dollars. Cette même année, les investissements liés au tourisme en provenance de Chine représentaient plus de la moitié du total des investissements directs étrangers du Cambodge.

Toujours selon le communiqué du ministère : « Les investisseurs et touristes chinois contribuent de manière importante à la croissance du secteur et au développement socio-économique du Cambodge et le pays a toujours mis l'accent sur la promotion de stratégies visant à attirer les touristes chinois, telles que la stratégie China Ready ».

Cette déclaration du ministère intervient après que le Premier ministre Hun Sen eut déclaré le 2 janvier que la présence de touristes chinois s'avérait « vitale pour le tourisme et la croissance économique du pays et que le Cambodge ne suivra pas les autres nations en imposant des restrictions supplémentaires liées au coronavirus aux arrivées en provenance de Chine continentale ».

155 millions de touristes

Dans les années précédant la pandémie, la Chine constituait la plus importante source de voyageurs internationaux au monde. Ses 155 millions de touristes ont dépensé plus d'un quart de trillion de dollars hors de ses frontières en 2019. Ces chiffres ont chuté au cours des trois dernières années, le pays ayant essentiellement fermé ses frontières. Mais, alors que la Chine rouvre ses portes, des millions de touristes s'apprêtent à revenir sur la scène mondiale, suscitant l'espoir d'un rebond de l'industrie hôtelière mondiale.

Selon les analystes, « bien que les voyages internationaux ne risquent pas de retrouver immédiatement leur niveau d'avant la pandémie, les entreprises, les industries et les pays qui dépendent des touristes chinois bénéficieront d'un coup de pouce en 2023 ».

Lorsque la Chine a annoncé le mois dernier qu'elle ne soumettrait plus les voyageurs entrants à une quarantaine à partir du 8 janvier 2023, y compris les résidents revenant d'un voyage à l'étranger, les recherches de vols et d'hébergements internationaux ont immédiatement atteint leur plus haut niveau depuis trois ans sur Trip.com.

Règles d'entrée

Sur ce même site, les réservations pour des voyages à l'étranger pendant les prochaines vacances du Nouvel An lunaire, qui se déroulent cette année entre le 21 et le 27 janvier, ont grimpé de 540 % par rapport à l'année dernière. Les dépenses moyennes par réservation ont bondi de 32 %.

En plus du Cambodge, plusieurs autres pays d'Asie du Sud-Est ont maintenu des règles d'entrée relativement souples pour les touristes chinois, malgré l'épidémie record de Covid-19 qui a balayé la Chine ces dernières semaines. Il s'agit notamment de la Thaïlande, de l'Indonésie, de Singapour et des Philippines.

La Nouvelle-Zélande a également renoncé aux tests de dépistage pour les visiteurs chinois, qui représentaient la deuxième source de revenus touristiques du pays avant la pandémie. Mais d'autres gouvernements sont plus prudents. Jusqu'à présent, près d'une douzaine de pays, dont les États-Unis, l'Allemagne, la France, le Canada, le Japon, l'Australie et la Corée du Sud, impose des tests.

Mercredi dernier, l'Union européenne a « vivement encouragé » ses états membres à exiger un test Covid négatif pour les visiteurs en provenance de Chine avant leur arrivée.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page