Cambodge & Tourisme : Petit détour par Kampong Cham

Dernière mise à jour : juin 14

Kampong Cham est la plus peuplée des provinces du royaume. La ville se divise en 4 quartiers : Kampong Cham, Veal Vong, Boeung Kok, Sambour Meas, et compte 31 villages.

Habitantes de Kampong Cham
Habitantes de Kampong Cham

ខេត្តកំពង់ចាម, port des Chams

Sous le protectorat français, la ville était un important carrefour commercial et un centre de transport : Tabac, fèves de soja, arbres à caoutchouc et autres produits tropicaux cultivés et exportés.

Kampong Cham est surnommée l’or blanc du Cambodge avec ses plantations d’hévéa et ses grandes usines de transformation du caoutchouc opérant depuis près d’un siècle.

Le pont de bambou

Le pont « Kizoa » est un pont en bambou, reconstruit chaque année à la main après la mousson. Il permet de traverser le Mékong et d’atteindre Koh Mitt une île située au centre du fleuve.

Jeunes moines sur le pont de bambou
Jeunes moines sur le pont de bambou

C’est un véritable exploit d’ingénierie durable de 800 m2 qui est devenu le symbole de la ville. La structure du support est constituée de milliers de poteaux de bambou maintenus ensemble par un câblage métallique.

La surface, quant à elle, se compose de quatre couches de nattes de bambou qui sont capables de supporter jusqu’à 4 tonnes de charge.

Depuis 2001, les habitants utilisent le nouveau pont en béton baptisé « Kizuna ». Cependant, le pont en bambou est encore utilisé par les pêcheurs et les locaux qui le traversent à pied.

Le temple de Wat Nokor Bachey

Ce temple historique se situe à 2 km au nord-ouest de la ville. C’est un temple préangkorien datant du 11e siècle, sous le règne de Suryavarman II, l’un des rois de l’Empire khmer.

Ce dernier vouait un culte au dieu hindou Vishnu, le protecteur. Tout ce qui a été construit sur ce site est en lien direct avec Vishnu.

Entrée du temple
Entrée du temple

Le temple présente en son centre une pagode du XIXe siècle aux toitures emboîtées de tuiles orange, vertes et bleues. Le Wat Nokor est un petit bijou enfoui au cœur d’une végétation de rizières, de palmiers. Il est renommé pour ses décors d’inspiration bouddhiste, notamment ses frontons et bas-reliefs d’une grande finesse.

Pagode intérieure
Pagode intérieure

Il abrite aujourd’hui un Vat Théravada, une pagode construite récemment en utilisant les anciennes sculptures. On peut y rencontrer parfois des mariés qui viennent poser pour une séance photo et croiser de nombreux moines bouddhistes venus prier.

Les collines de Phnom Pros et Phnom Srei

Phnom Pros et Phnom Srei sont deux collines situées à l’extérieur de Kampong Cham. Elles se font face et chacune est surmontée d’une pagode.

La montée de Phnom Srey est assez ardue, 308 marches jusqu’au sommet, cependant le panorama à 360 degrés sur toute la région, récompense amplement la difficulté d’accès.

Pour visiter la colline Phnom Pros, il faut braver une colonie de singes, gardiens des lieux : des macaques à longue queue. Au bas des escaliers, faites un détour pour voir le bouddha couché et de magnifiques stupas.

Le vieux phare français

Le vieux phare surplombant le Mékong en face de la ville de Kampong Cham, connu aussi sous le nom de « The old French Lighthouse » a été construit par les Français pendant leur occupation au Cambodge dans les années 1920, et restauré depuis.

Le vieux phare français
Le vieux phare français

Il servait de poste de garde pour protéger les plantations de caoutchouc contre les brigands qui remontaient le Mékong.

Si l’envie de grimper tout en haut de l’Ancien Phare français vous tente, vous pourrez depuis le sommet du phare, contempler une vue globale sur toute la ville et le Mékong.

Texte et photographies par Fabienne Nigon © Tous droits réservés

Photographies additionnelles : Christophe Gargiulo

98 vues0 commentaire