top of page
Ancre 1

Cambodge & Solidarité : Les 9 000 km de Dararith dans toute l'Asie du Sud-est

Alors que l'hôpital pour enfants d'Angkor soigne chaque jour plus de 400 enfants, un jeune bénévole, Tiv Dararith, s'est lancé dans une odyssée cycliste de 9 000 kilomètres à travers l'Asie du Sud-Est. Son objectif est de collecter des fonds pour cet hôpital, en invitant le public à participer à cet effort.

Tiv Dararith fait une pause après avoir atteint la plage d'Ao Nang dans la province thaïlandaise de Krabi le 24 juillet. Photo fournie
Tiv Dararith fait une pause après avoir atteint la plage d'Ao Nang dans la province thaïlandaise de Krabi le 24 juillet. Photo fournie

Le voyage de Dararith est bien plus qu’une simple balade du dimanche. Son chemin s’étend sur toute l’étendue de l’Asie du Sud-Est, traversant le Vietnam, le Laos, la Thaïlande, la Malaisie et Singapour. Le jeune aventurier espère que son périple permettra non seulement de collecter des fonds, mais aussi de sensibiliser l’opinion publique à la cause des enfants cambodgiens atteints de cancer et d’autres maladies graves.

Ces enfants sont actuellement soignés à l’hôpital pour enfants d’Angkor.

Le 24 juillet, alors qu’il pédalait entre la Thaïlande et la Malaisie, Dararith a donné des nouvelles. Il a indiqué que depuis le début de son voyage philanthropique, le 31 mai à Phnom Penh, il avait parcouru environ 5 000 km, soit approximativement 60 % de l’itinéraire prévu.

Les 9 000 km de Dararith dans toute l'Asie du Sud-est

Ce jeune Cambodgien a l’aventure dans le sang. Il a déjà effectué des voyages d’aventure dans des régions reculées du Cambodge et tenté une randonnée à vélo jusqu’en Thaïlande quatre ans auparavant. Néanmoins, il admet que sa mission actuelle surpasse les précédentes en termes de défis.

« J’ai parcouru 5 000 km jusqu’à présent, changé la chambre à air cinq fois, remplacé deux paires de plaquettes de frein, réparé sept rayons et changé une autre paire de pneus. Je suis en route pour la Malaisie, avec peut-être trois ou quatre jours pour atteindre la frontière. Cela a été problématique, mais je suis heureux de voir que les dons à l’hôpital progressent », dit-il.

Sous le nom de « Travel with Rith », qu’il a adopté sur les réseaux sociaux, Dararith ne se laisse pas décourager par les obstacles qu’il rencontre sur la route. Bien qu’il soit tombé malade, il reste déterminé à atteindre son objectif.

« De nombreuses difficultés m’ont mis à l’épreuve sur la route, notamment la panne de mon vélo et la maladie. Malgré ces obstacles, ma détermination à poursuivre ma route reste inébranlable. L’intérêt du public et les dons qu’il continue à faire me réjouissent. J’espère qu’encore plus de personnes se manifesteront pour contribuer à l’hôpital pour enfants d’Angkor », insiste-t-il.

Sin Ket Arun, responsable de la collecte de fonds pour l’hôpital pour enfants d’Angkor à Siem Reap, apprécie les efforts de Dararith avec une profonde gratitude. Elle est reconnaissante de son engagement à collecter des fonds.

« Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Jusqu’à présent, les fonds collectés s’élèvent à un peu plus de 5 000 dollars. Notre objectif est toutefois d’atteindre 50 000 dollars pour l’hôpital », dit-elle.

L’hôpital Angkor pour enfants est une organisation à but non lucratif dont l’objectif est d’améliorer les soins de santé pour les enfants cambodgiens. Au cours des 20 dernières années, l’hôpital a fourni des services de qualité aux enfants de tout le pays, indépendamment de leur situation géographique ou de leurs moyens financiers.

Après avoir traversé à vélo les pays qu’il a désignés, Dararith a l’intention de revenir à Siem Reap, la destination finale de sa mission. Les fonds collectés au cours de son périple seront remis à la direction de l’hôpital pour enfants d’Angkor.

Page Facebook

Long Kimmarita avec notre partenaire The Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page