Cambodge & Société : Du besoin de s’éloigner de la cuisson traditionnelle au charbon...

L’Organisation Néerlandaise de Développement (Stichting Nederlandse Vrijwilligers ou SNV) opère dans la région depuis 2015, cherchant à ouvrir un marché pour la « cuisson propre » grâce à des programmes de biogaz et des actions de sensibilisation contre la cuisson au bois et au charbon au Vietnam, au Laos et au Cambodge.

Type de réchaud non polluant proposé par SNV

Bastiaan Teune de SNV s’est entretenu avec nos amis de Cambodianess pour expliquer les améliorations apportées à des millions de vies par la méthode de SNV.

Q : Pouvez-vous nous dire quelques mots sur l’Organisation Néerlandaise de Développement et son programme ?

L’organisation néerlandaise de développement (SNV) a son siège social aux Pays-Bas et est active dans 29 pays à travers le monde. Nous mettons en œuvre des projets dans l’agriculture, l’eau, l’assainissement et l’énergie avec l’ambition d’améliorer la vie de millions de personnes.

« Tous nos projets ont un objectif commun : réduire la pauvreté sur le long terme en apportant un changement systémique durable »

Dans la région du Mékong depuis 2015, SNV a mis en place des programmes pour la cuisine propre à travers des projets nationaux d’utilisation de biogaz et des ateliers visant à réduire la cuisson au bois et au charbon de bois au Vietnam, au Laos et au Cambodge. En conséquence, des millions de personnes ont eu accès à une énergie améliorée et propre pour cuisiner grâce à notre travail. Nous collaborons avec Energizing Development (EnDev), géré par l’Agence allemande de développement GIZ.

Bastiaan Teune de SNV

Q : Qu’est-ce qui est si important dans la cuisine ?

La plupart des gens considèrent la cuisine comme une simple action quotidienne qui se rapporte à nos besoins fondamentaux. Mais à SNV, notre point de vue se veut bien plus large et s’oriente vers les moyens de subsistance, la santé publique et le changement climatique. Et, nous travaillons de concert avec les autorités pour orienter les habitudes de cuisine vers des méthodes moins polluantes, plus saines et aussi plus rentables. La cuisine et ses méthodes de préparation et de cuisson sont des sujets passionnants avec de multiples implications. Par exemple, la plupart ignorent que, avec l’invention de la cuisine il y a environ deux millions d’années et le changement de régime alimentaire des aliments crus aux aliments cuits, la nutrition supplémentaire a donné à notre cerveau les moyens de se développer. La cuisine a dû déclencher un formidable coup de pouce à l’évolution et à notre capacité à lire cet article même !

Ancien et nouveau réchaud

La cuisine traditionnelle a aussi malheureusement des effets secondaires négatifs, par exemple sur le réchauffement climatique, car la combustion du bois pour cuisiner émet des gaz à effet de serre sous forme de dioxyde de carbone et d’autres polluants. Les émissions combinées de toutes ces petites cuisinières dans le monde sont aussi nocives que l’ensemble de l’industrie aéronautique.

« La cuisson au bois pollue également l’air dans les cuisines, de sorte que parents et enfants sont exposés à l’équivalent de 10 cigarettes par jour »

Cette pollution est associée à des maladies respiratoires graves telles que la pneumonie, la tuberculose et la bronchopneumopathie chronique obstructive. Au Cambodge, environ 2,5 millions de familles utilisent encore des foyers traditionnels à biomasse solide comme le bois, le charbon de bois et les déchets agricoles. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’environ 11 000 personnes au Cambodge meurent prématurément chaque année en raison de la pollution de l’air intérieur ; un mauvais état de santé augmente également la vulnérabilité au COVID-19.

Q : Que peut-on faire pour améliorer la situation ?

Plusieurs obstacles doivent être surmontés pour créer la demande des ménages et passer de la cuisine traditionnelle à une cuisine propre. L’un est la conscience ; de nombreux cuisiniers nous disent que leur famille cuisine depuis des générations et n’a jamais pensé aux conséquences. Par conséquent, la SNV propose une communication sur le changement de comportement dans les villages des provinces de Siem Riep et Kampong Speu, en collaboration avec le Comité communal pour les femmes et les enfants pour discuter de la question en groupe. Deuxièmement, nous hébergeons une page Facebook très active où des poêles à biomasse avancés sont présentés pour stimuler la demande.

Atelier de sensibilisation

Du côté de l’offre, la SNV soutient les producteurs de foyers de cuisson de pointe qui ont été testés et approuvés par le projet. Notre approche consiste à tester des modèles de réchauds à l’Institut de technologie du Cambodge, conformément aux normes internationales pour nous assurer que nous réalisons un impact positif sur les économies de carburant et la réduction de la fumée. Vous pouvez trouver ces modèles sur la page Facebook « ចង្ក្រាន Mekong » et acheter sur ce site.

Dans le passé, nous avons pris en charge plusieurs modèles de poêles importés et maintenant ces modèles ; Prime, ACE1 et KhmerEco sont produits et assemblés au Cambodge. Outre les cuisinières propres, nous soutenons également la cuisson « écoénergétique » sur les cuisinières en céramique pour le bois et le charbon de bois. La SNV soutient la « Cambodian Efficient Stove Producer Association » (CESPA), une organisation qui regroupe des producteurs de cuisinières. Nous élargissons les options de technologies avec de nouveaux modèles de cuisinières et avec des équipements propres utilisant la cuisson électrique et le GPL.

« Par-dessus tout, nous plaidons pour une prise de conscience à des niveaux plus élevés afin d’accorder plus d’attention à la question de la fumée dans les cuisines, et de l’intégrer davantage dans les politiques de santé qui visent l’amélioration des moyens de subsistance, l’égalité des sexes et l’environnement »

Plus de 10 000 cuisinières propres ont été vendues depuis 2016 et ce chiffre doublera l’année prochaine ; mais surtout, nous espérons que les habitants des régions rurales du Cambodge seront conscients et capables de franchir le pas pour dépasser la cuisine traditionnelle pour adopter la technologie moderne. Nous espérons que notre travail contribuera à accélérer un changement positif et contribuera à la société, à l’environnement et à la vie de nombreux Cambodgiens.

Avec l'aimable autorisation de Cambodianess. Version anglaise ici

Illustrations : Stichting Nederlandse Vrijwilligers

BANNIERE_BAS_807X123_SERIES_FR_1.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône