Cambodge & Société : Diminution de 23 % des accidents de la route en 2020

Le général Him Yan, commissaire général adjoint de la police nationale, a tenu une conférence de presse pour présenter les statistiques des accidents de la route pour l’année 2020.

Diminution de 23 % des accidents de la route en 2020
Diminution de 23 % des accidents de la route en 2020

Selon le général Him Yan, « l’application de la loi par la police de la circulation en coopération avec d’autres autorités compétentes a permis d’obtenir d’excellents résultats ». En 2020, 1,7 million véhicules ont été contrôlés et 355 885 conducteurs en infraction, principalement pour une conduite sans casque, ont été verbalisés. Le général a souligné :

« Les résultats sont encourageants, mais il reste des défis à relever »

Selon le général Him Yan, les autorités sont intervenues sur 3 179 accidents de la route, une diminution de 942 cas (-23 %) par rapport à 2019. 1 646 personnes ont été tuées, soit une diminution de 335 victimes (-17 %) par rapport à 2019, tandis que 4 686 personnes ont été blessées, soit une baisse de 1 455 cas (24 %) par rapport à 2019.

Les principales causes des accidents demeurent la vitesse (33 %), le non-respect du Code de la route (24 %), les refus de priorité (15 %), les virages pris à grande vitesse (9 %), l’alcool (5 %), les défaillances mécaniques (3 %) et la somnolence au volant 1 %.

Durant la conférence de presse, le commissaire a souligné les priorités pour 2021 : Le gouvernement royal du Cambodge s’emploiera à faire appliquer la loi, et devra « la rendre plus transparente et plus efficace ». Deuxièmement, il continuera à faire des efforts pour éduquer la population afin qu’elle comprenne mieux quels sont les facteurs qui provoquent les accidents et pourquoi il est important de respecter le Code de la route, a déclaré le policier, ajoutant que :

« La loi sera probablement amendée et les autorités renforceront la coopération avec le public pour recueillir les critiques constructives »

et enfin que ces dernières s’efforceront de renforcer la capacité des agents de la circulation à être plus compétents et à « assumer une plus grande responsabilité dans l’exécution de leurs opérations ».

Source : Commissariat général de la police nationale