Cambodge & Société : Débat sur la sécurité des déplacements des travailleurs du textile

Le 15 décembre, des représentants du gouvernement et des organisations de la société civile ont organisé un forum sur le thème « Améliorer la sécurité routière des travailleurs au Cambodge » afin de discuter des stratégies visant à réduire les accidents de la route.

Des ouvriers de l’industrie du vêtement rentrant chez eux sur la route nationale 5 en 2019. Photo Hong Menea
Des ouvriers de l’industrie du vêtement rentrant chez eux sur la route nationale 5 en 2019. Photo Hong Menea

Le forum a été organisé pour exposer des informations tout en formulant des recommandations pour améliorer la sécurité routière des travailleurs par le biais de campagnes médiatiques.

Min Manavy, secrétaire d’État au ministère des Travaux publics et des Transports et secrétaire général du Comité national de la sécurité routière, a déclaré que, bien que le gouvernement ait défini des stratégies pour réduire les accidents de la route, cette question reste une préoccupation constante.

« Le forum d’aujourd’hui a pour but de renforcer les relations et de continuer à améliorer la coopération sur la question de la sécurité du trajet domicile-travail des travailleurs du secteur de l’habillement et de la chaussure, par des discussions et des échanges d’idées », a-t-elle déclaré.

Le directeur de la Fondation asiatique pour la prévention des blessures (AIP), Kim Panha, a confié que des études préalables avaient permis de déterminer que l’un des principaux problèmes de sécurité des travailleurs pendant leurs déplacements était le manque de connaissances en matière de sécurité et l’utilisation de véhicules de transport peu sûrs et dépourvus d’équipements de base.

Il a déclaré qu’il étudiait ces questions avec d’autres institutions compétentes et a rappelé avoir mis en œuvre un projet visant à améliorer la sécurité routière des travailleurs de décembre 2019 à novembre 2022.

« Nos activités se sont concentrées sur 30 usines cibles à Phnom Penh et dans certaines provinces. Nous avons élaboré et diffusé un programme de recherche tout en favorisant la coopération avec les partenaires concernés, notamment en rencontrant directement les travailleurs et les administrateurs de nos usines cibles », a-t-il expliqué.

Il a ajouté que les recherches menées dans le cadre du projet ont permis de conclure qu’une approche efficace consisterait à travailler directement avec les usines cibles pour promouvoir le remplacement des camions par des véhicules répondant aux spécifications de sécurité nécessaires pour protéger les occupants, ainsi que la modernisation de certaines infrastructures.

Meas Sophorn, porte-parole du ministère de l’Information, a déclaré que les médias joueront un rôle important dans la sensibilisation à cette question.

« Nous constatons que le secteur de l’information a joué un rôle dans la sensibilisation du public dans presque tous les domaines, y compris l’amélioration de la sécurité routière pour les gens en général et les ouvriers d’usine en particulier », a-t-il déclaré.

Nak Heng, président de l’Association des transports et du travail informel, a confié que les travailleurs étaient encore victimes d’accidents de la route provoquant de nombreux morts et blessés graves en raison des camions peu surs et mal aménagés qui les transportent.

« Le plus gros problème est la conversion des camions en véhicules destinés au transport des travailleurs. La plupart empruntent de l’argent aux banques pour les acheter et les modifier ensuite pour transporter des travailleurs et cette pratique est très risquée », a-t-il déclaré.

Selon une étude de l’AIP, en 2020, il y a eu 2 206 accidents de la route impliquant des ouvriers d’usine, ce qui équivaut à 183 accidents par mois qui ont entraîné la mort de 30 ouvriers et 467 blessés graves.

« Certaines études montrent que 30 % des véhicules utilisés pour transporter les travailleurs ne sont pas immatriculés et 73 % des conducteurs interrogés ont déclaré que leur véhicule transportait des travailleurs alors qu’il était rempli au double de sa capacité réelle », indique le rapport.

Lay Samean avec notre partenaire « The Phnom Penh Post »

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône