Cambodge & Santé : Mesures de sécurité à rappeler pour le tourisme d’aventure

Constatant le potentiel croissant du tourisme d’aventure, le ministère du Tourisme demande aux responsables de ce secteur d’assurer les mesures de sécurité contre le COVID-19 pour soutenir l’activité.

Le Tonle Srepok, fleuve pittoresque et élégant
Le Tonle Srepok, fleuve pittoresque et élégant du Ratanakiri. Photographie CG

Le ministère a fait circuler ce rappel la semaine dernière, en insistant sur les « trois choses à faire et les trois choses à ne pas faire » initiées par le ministère de la Santé.

Selon le ministère du Tourisme, face à la menace de la pandémie, on constate une augmentation du nombre de touristes locaux qui se dirigent vers le tourisme d’aventure ainsi que vers le tourisme écologique et communautaire.

Cette tendance génère des revenus directs pour les prestataires de services locaux. Pour la soutenir, lce sous-secteur doit être résistant à la pandémie, afin de pouvoir continuer à contribuer de façon positive à l’ensemble du tourisme dans le royaume.

Le ministère a également appelé à la mise en place d’installations sanitaires suffisantes, notamment de latrines, afin de préserver la beauté et la sécurité de l’environnement local et des ressources naturelles.

Les sites courants d’aventure et d’écotourisme comprennent les chaînes de montagnes, les stations et les zones de Knang Phsar, Oral, Kirirom, Chi Phat, Areng, Peam Krasop, Sre Ambel, Veal Thom, Samlot, Phnom Tbeng, Samot Chheu, les sites Ramsar, Boeung Tonlé Sap et Phnom Koulen.

AKP


65 vues0 commentaire