Cambodge & Santé : La médecine traditionnelle chinoise pour traiter les victimes du Covid-19

Avec l’arrivée de 88 000 boites de Lianhua Qingwen, le Cambodge se range aux côtés de la vingtaine de pays et régions qui ont décidé d’utiliser ce médicament traditionnel qui permettrait de soulager les symptômes des patients atteints du Covid-19.

La médecine traditionnelle chinoise pour traiter les victimes du Covid-19
La médecine traditionnelle chinoise pour traiter les victimes du Covid-19

Ce don a été effectué dans le cadre du partenariat stratégique global de coopération entre les deux pays et de la coordination active de l’ambassade de Chine au Cambodge, a souligné le ministère de la Santé. S.E. le professeur Mam Bunheng a largement exprimé sa gratitude au gouvernement chinois pour son généreux soutien au Cambodge, un soutien tant technique que financier et matériel. « Lianhua Qingwen Capsules », largement utilisé en Chine, a été certifié par le ministère cambodgien de la Santé il y a quelques jours.

Lianhua Qingwen

Les capsules Lianhua Qingwen sont les produits phares de Yiling Pharmaceutical pour le traitement de maladies comme le rhume, la grippe et le COVID-19. Depuis la pandémie, les autorités chinoises et les protocoles nationaux de diagnostic et de soins ont recommandé l’utilisation des capsules Lianhua Qingwen pour son traitement dans plus de 20 villes et provinces. En avril 2020, la National Medical Products Administration of China annonçait que les capsules Lianhua Qingwen convenaient pour les « formes légères ou modérées de la maladie.

Au cours de la pandémie, Zhong Nanshan, Li Lanjuan, and Zhang Boli, trois universitaires de l’Académie chinoise d’ingénierie, en collaboration avec 23 hôpitaux accueillant des patients atteints du COVID-19 ont mené une étude sur l’efficacité et l’innocuité des capsules de Lianhua Qingwen. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans le magazine européen Phytomedicine en mai 2020. Les résultats indiquent que le Lianhua Qingwen est susceptible de grandement soulager les symptômes cliniques du COVID-19 tels que la fièvre, la fatigue, la toux et autres.

«Son utilisation permettrait aussi d’améliorer sensiblement les lésions mises en évidence par l’imagerie des poumons, réduire la durée des symptômes et accroître le taux de guérison clinique »

Actuellement, les capsules Lianhua Qingwen sont utilisées au Canada, au Brésil, en Russie, Roumanie, au Koweït et aux Philippines. De plus, des demandes pour l’approbation de leur enregistrement ont été soumises dans des dizaines d’autres pays à travers le monde.

Mis au point en 2003

Le Lianhua Qingwen est un médicament traditionnel chinois mis au point lors de l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) de 2003. Depuis sa mise sur le marché, il y a 17 ans, il a été recommandé de nombreuses fois dans les protocoles nationaux de diagnostic et de soins à l’occasion de crises sanitaires importantes comme celles causées par la grippe A, la grippe B, la grippe aviaire et le COVID-19. Il est devenu un médicament représentatif dans le cadre de la réponse aux menaces d’infectiosité virale pour la santé publique.

Efficacité

Ghanim Al-Hujailan, consultant en maladies infectieuses dans un hôpital local du Koweït, salue l’efficacité de cette médecine chinoise qu’il utilise aussi à titre personnel :

« La recherche et les études ont prouvé que ce médicament a un effet important sur la réduction de la propagation du virus et le soulagement de ses symptômes, je l’ai utilisé lorsque j’ai attrapé une simple grippe et c’était un soulagement significatif des symptômes dans les 36 heures »

Plusieurs Koweïtiens ont également relaté leur expérience après avoir utilisé cette médecine chinoise.

« Les symptômes ont commencé à s’atténuer à partir du deuxième jour, car la respiration s’est améliorée et la température a diminué de manière significative. Le troisième jour, il ne restait plus qu’une légère toux », déclare Fouad Dashti, un citoyen koweïtien contaminé par le coronavirus.

Composition

Le Lianhua Qingwen est composé de 11 herbes, dont Fructus Forsythiae (Lianqiao), Flos Lonicerae Japonicae (Jinyinhua), Herba Ephedrae (Mahuang), Semen Armeniacae Amarum (Kuxingren), Radix Isatidis (Banlangenomatnia), Rhizoma Dryopteridis Yhaguingbaehiz (Herba)), Herba Pogostemonis (Guanghuoxiang), Radix et Rhizoma Rhei (Dahuang), Radix et Rhizoma Rhodiolae Crenulatae (Hongjingtian) et Radix et Rhizoma Glycyrrhizae (Gancao), ainsi que du mentaohol et un remède minéral chinois traditionnel, le Gypsum Fibrosum (Shig Fibrosum). Selon les rapports précédents, le médicament a un bon effet clinique sur la grippe avec des symptômes de forte fièvre, d’aversion pour le froid, de maux de tête, de pharyngalgie, de toux, d’éternuements, de douleurs musculaires, etc. Des études pharmacologiques modernes ont montré que ce produit a également des activités antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires

Sources : Yiling Pharmaceutical & Xinhua et Hindawi