Cambodge : Sai court 2400 km et lève près d’un demi-million $ pour l’hôpital d’Angkor

Le chanteur cambodgien Uon Pakthom — alias Sai a terminé sa course caritative et levé près de 500 000 dollars en faveur de l’hôpital pour enfants d’Angkor à Siem Reap. Il a atteint le 10 janvier 2021 sa destination finale après avoir traversé le Cambodge pendant 97 jours.

Le chanteur cambodgien Uon Pakthom — alias Sai

Après 97 jours de course pour une œuvre caritative, le chanteur cambodgien Uon Pakthom — plus connu des Cambodgiens sous le nom de Sai — a atteint sa destination finale le 10 janvier, deux jours avant la date prévue tout en recueillant 470 000 $ qui iront soutenir l’hôpital pour enfants d’Angkor. Traversant 21 provinces et parcourant plus de 2400 kilomètres, Pakthom a révélé qu’il était heureux et fier de lui d’avoir atteint le but final. Depuis novembre 2020, la campagne Run for Charity with Sai a vu l'artiste parcourir le Cambodge à pied pour une cause charitable. Il a déclaré :

« Maintenant, j’ai atteint ma ligne d’arrivée comme prévu. Au début, je pensais que nous pourrions récolter environ 250 000 $ seulement, mais finalement, notre collecte de fonds a été multipliée par deux »

Durant sa course, Pakthom a été confronté à un certain nombre d’obstacles et de défis, notamment des problèmes de santé ainsi que des conditions de circulation et météorologiques dangereuses : « Au début de la campagne, j’ai eu des douleurs aux genoux et aux jambes. Les problèmes majeurs ont été la circulation sur la route avec certains qui roulent à contresens… Un autre défi a été la météo ; j’ai continué à courir sans m’arrêter alors qu’il a beaucoup plu », a-t-il déclaré, ajoutant : « Certaines voies ne sont pas inclinées de sorte que je devais courir sur des routes boueuses, des sentiers, des pistes de montagne et traverser des rivières ».

Selon lui, la principale raison pour laquelle il a organisé la campagne caritative était d’encourager public à donner de l’argent à l’hôpital pour enfants d’Angkor, où les médecins ont autrefois sauvé la vie de son parent. Récemment, a-t-il ajouté, l’établissement a connu des difficultés financières en raison du COVID-19. De plus, il visait également à rappeler aux citoyens cambodgiens de participer autant que possible aux événements caritatifs et au travail social. Alors que la campagne caritative prenait fin, Pakthom a révélé qu’il prévoyait d’organiser d’autres événements, toujours pour aider les Cambodgiens dans le besoin.

Sao Sokeng Et Thien Phearin

Avec l’aimable autorisation de Cambodianess. Version anglaise disponible ici…

Recevoir les articles dès leur publication

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône