top of page
Ancre 1

Cambodge & Rubrique Éco : Ralentissement dans certains secteurs et nouveaux projets dans l'énergie

Échanges commerciaux avec la Corée du Sud et les Etats-Unis, nouveaux projets solaires chinois, investissement de Toyota dans le Royaume et bien d’autres nouvelles économiques au sein de cette rubrique.

Échanges commerciaux avec la Corée du Sud et les Etats-Unis, nouveaux projets solaires chinois, investissement de Toyota dans le Royaume et bien d’autres nouvelles économiques au sein de cette rubrique.

Les exportations de riz usiné atteignent plus de 400 000 tonnes au cours des huit premiers mois de 2023

Le Cambodge a exporté un total de 401 699 tonnes de riz usiné au cours des huit premiers mois de cette année, générant plus de 278 millions de dollars américains de recettes, révèle le dernier rapport de la Fédération du riz du Cambodge.

Les exportations de janvier à août 2023 ont représenté 58 % du volume d'exportation prévu de 700 000 tonnes cette année.
Les exportations de janvier à août 2023 ont représenté 58 % du volume d'exportation prévu de 700 000 tonnes cette année.

Les variétés de riz usiné exportées comprennent le riz aromatique de qualité supérieure, le parfumé, le blanc à long grain, l’étuvé et le riz biologique, précise le rapport.

Le riz cambodgien a été expédié vers 56 pays et régions du monde au cours de cette période.

Les pays de l’Union européenne demeurent les premiers acheteurs de riz usiné cambodgien, avec 164 682 tonnes, suivis par la Chine et ses régions autonomes et les pays membres de l’ASEAN avec respectivement 143 818 et 36 692 tonnes.

En 2022, le Cambodge a exporté plus de 630 000 tonnes de riz usiné vers 59 pays, rapportant 414 millions de dollars US, tandis que les recettes des exportations de riz paddy s’élevaient à environ 841 millions de dollars US.

La Fédération cambodgienne du riz s’est fixé l’objectif ambitieux d’exporter au moins un million de tonnes de riz usiné d’ici 2025.

 

Recul de 5 % des échanges commerciaux entre le Cambodge et les États-Unis sur les 8 premiers mois de 2023

Selon le Département général des douanes et des accises du Cambodge, les exportations du Cambodge vers les États-Unis au cours des huit premiers mois de 2023 ont diminué de 4,8 % pour atteindre 6,1 milliards de dollars.

Phnom Penh : Avec une baisse de 28,4 % en glissement annuel des importations en provenance des États-Unis, à environ 160,4 millions de dollars, la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays a chuté de 5,6 % à 6,3 milliards de dollars — contre 6,6 milliards il y a un an.

Toutefois, le Cambodge bénéficie d’un excédent commercial de près de 6 milliards de dollars, bien qu’il ait diminué par rapport aux 8,7 milliards de l’année dernière. Le volume des échanges entre le Cambodge et les États-Unis se classe au deuxième rang après la Chine, avec 8,1 milliards de dollars.

Pour le mois d’août uniquement, les échanges commerciaux entre les deux pays ont augmenté de 26,6 %, passant de 752,7 millions de dollars l’année dernière à 952,7 millions en 2023. Au cours de cette même période, les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 28,8 % en glissement annuel pour atteindre 933,8 millions de dollars, tandis que les importations en provenance des États-Unis ont diminué de 31,3 % pour atteindre 18,9 millions.

La plupart des exportations du Cambodge vers le marché américain comportent des vêtements, des chaussures, des sacs de voyage, des panneaux solaires, des bicyclettes et des produits agricoles.

Le Cambodge importe des États-Unis des automobiles, des machines, des équipements électriques et des composants électroniques, ainsi que des équipements médicaux.

En 2022, le commerce bilatéral entre le Cambodge et les États-Unis a totalisé 9,3 milliards de dollars, soit une hausse de 18,6 % par rapport aux 7,8 milliards de dollars enregistrés en 2021. Durant cette même période, les exportations du Cambodge ont augmenté de 19,7 % pour atteindre 9 milliards de dollars, tandis que les importations ont diminué de 7,1 % pour atteindre 312,5 millions.

 

Une usine d’assemblage de Toyota à Phnom Penh sera inaugurée l’année prochaine

L’usine d’assemblage de Toyota dans la zone économique spéciale de Phnom Penh sera inaugurée en 2024.

L’information a été transmise par l’ambassadeur du Japon au Cambodge, S.E. Ueno Atsushi, lors d’une visite de courtoisie à Samdech Hun Sen, président du Conseil privé suprême auprès de Sa Majesté le Roi, au Palais du 7 janvier à Phnom Penh, mardi après-midi.
L’information a été transmise par l’ambassadeur du Japon au Cambodge, S.E. Ueno Atsushi, lors d’une visite de courtoisie à Samdech Hun Sen, président du Conseil privé suprême auprès de Sa Majesté le Roi, au Palais du 7 janvier à Phnom Penh, mardi après-midi.

Selon le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC), financée par Toyota Tsusho Manufacturing (Cambodia) Co. Ltd avec un investissement total de 36,7 millions de dollars, l’usine d’assemblage de voitures devrait générer 150 opportunités d’emploi pour la population locale.

Outre Toyota, le Cambodge possède une usine d’assemblage Hyundai dans la province de Koh Kong et une usine d’assemblage Ford dans la province de Pursat.

 

Singapour envisage d'importer des produits agroalimentaires du Cambodge; les négociations commenceront la semaine prochaine

Le Premier ministre Hun Manet a annoncé qu’une équipe de Singapour allait rencontrer prochainement des fonctionnaires des ministères du Commerce et de l’Agriculture. Les discussions visent à évaluer la faisabilité de l’exportation de produits agricoles vers leur pays.

Travailleurs dans une exploitation de noix de cajou dans la province de Kampong Thom. Photo fournie
Travailleurs dans une exploitation de noix de cajou dans la province de Kampong Thom. Photo fournie

M. Manet a fait ces remarques lors d’une réunion avec des travailleurs du secteur de la confection dans le district de Samrong Tong de la province de Kampong Speu le 9 septembre.

« Singapour a commencé à manifester son intérêt pour certains produits du Royaume, tels que les légumes, le porc et le poulet. Les ministères concernés accélèrent les discussions en raison de l’arrivée du groupe la semaine prochaine », a déclaré M. Manet.

Le Premier ministre a rencontré son homologue singapourien, Lee Hsien Loong, lors du 43e sommet de l’ANASE qui s’est tenu à Jakarta le 5 septembre. Les dirigeants ont exploré les moyens de renforcer les partenariats existants et d’identifier de nouveaux domaines de coopération, notamment le commerce, l’investissement, le tourisme, l’éducation, la sécurité, l’énergie, la santé, la technologie numérique, l’agriculture et la défense.

Hun Lak, PDG de Tropicam Fruit and Vegetable Co. Ltd, estime que son pays pourrait accéder à de nouveaux marchés si les négociations aboutissent à des résultats positifs.

« Nos ventes à l’étranger comprennent une variété de légumes qui sont facilement transportables à l’étranger, bien que nous en soyons encore à la phase pilote », dit-il.

L’entreprise de M. Lak a déjà fourni des légumes et des épices à la Corée du Sud et mène actuellement des études détaillées sur les expéditions aériennes vers les pays européens.

Selon le département général des douanes et des accises, le commerce entre les deux pays a connu des changements importants cette année. Les exportations du Cambodge vers Singapour ont atteint plus de 476 millions de dollars au cours des huit premiers mois, contre seulement 72 millions de dollars au cours de la même période l’année dernière. Dans le même temps, les importations ont diminué, passant de plus de 2,88 milliards de dollars à 625 millions de dollars.

 

Les PME japonaises intéressées par des investissements dans plusieurs secteurs clés du Cambodge

Les petites et moyennes entreprises (PME) japonaises souhaitent investir dans deux secteurs principaux au Cambodge, a déclaré S.E. Fumiaki Takahashi, président de l'Association Japon-Cambodge (JCA) au Premier ministre cambodgien lors d'une réunion de courtoisie au Palais de la Paix mardi après-midi.

Les PME japonaises intéressées par des investissements dans plusieurs secteurs clés du Cambodge

Selon S.E. Fumiaki Takahashi, les deux secteurs principaux sont la production de produits finis pour l’exportation en utilisant des matières premières cambodgiennes et la technologie japonaise moderne, et la formation professionnelle axée sur les services d’accueil, la mécanique automobile, le maquillage, les services de soins aux patients et aux personnes âgées, et les compétences informatiques et numériques.

Samdech Hun Manet, a salué l’intérêt des PME nippones, exhortant celles-ci à coopérer avec les parties cambodgiennes concernées et affirmant que le gouvernement royal du Cambodge était prêt à coordonner, coopérer et soutenir ces entreprises japonaises par le biais de programmes et d’incitations spécifiques.

S.E. Takahashi Fumiaki a ajouté qu’il conduira une délégation d’entreprises japonaises au Cambodge en novembre prochain.

 

Commerce sud-coréen en baisse malgré la bonne santé des exportations

Bien que le commerce bilatéral avec la Corée du Sud ait baissé de 8,4 % pour atteindre 550 millions de dollars au cours des huit premiers mois de l’année, les exportations du Cambodge ont augmenté régulièrement, atteignant près de 190 millions de dollars, soit 21 % de plus que l’année précédente.

Le Département général des douanes et accises annonce une baisse de la valeur des échanges commerciaux en raison de la réduction des importations en provenance de Corée du Sud - 314,4 millions de dollars - soit une baisse de 20,1 % par rapport aux 393,3 millions de dollars de la période correspondante en 2022.

Grâce à la baisse des importations, le Cambodge enregistre un déficit commercial de 125 millions de dollars, contre 236,7 millions entre janvier et août 2022.

La Corée du Sud est le douzième partenaire commercial du Cambodge, devant la Chine, les États-Unis, le Vietnam, la Thaïlande et le Japon.

Pour le mois d’août 2023 uniquement, le commerce entre les deux pays a chuté de 9,2 % pour atteindre 56,7 millions de dollars, les exportations cambodgiennes ayant augmenté de 16,6 % pour atteindre 24,6 millions, tandis que les importations en provenance de Corée du Sud ont chuté de 22,4 % (41,3 millions).

Au premier trimestre 2023, la Corée du Sud est arrivée en deuxième position avec 5,5 milliards de dollars d’investissements directs étrangers, soit une augmentation de 10,4 % par rapport à l’année précédente.

En 2022, le commerce bilatéral s’est élevé à 778,9 millions de dollars, en hausse de 0,6 % par rapport à 2021. Sur ce montant, le Cambodge a exporté 233,6 millions de dollars (+20,4 %), tandis que les importations ont baissé de 6 % pour atteindre 545,3 millions.

 

Le commerce international du Cambodge atteint près de 32 milliards de dollars US au cours des huit premiers mois de 2023

Le volume total des échanges commerciaux entre le Cambodge et ses partenaires du monde entier a atteint près de 32 milliards de dollars américains au cours des huit premiers mois de 2023, soit une baisse de 14,5 % par rapport à la même période en 2022.

Le commerce international du Cambodge atteint près de 32 milliards de dollars US au cours des huit premiers mois de 2023

Les chiffres du Département général des douanes et accises du ministère de l’Économie et des Finances révèlent que le Cambodge a exporté près de 15,7 milliards de dollars américains de produits vers les marchés étrangers, soit une augmentation de 0,32 % en glissement annuel. Dans le même temps, les importations du Royaume ont diminué de 25,2 % pour atteindre près de 16,3 milliards de dollars.

Les principaux clients du Cambodge au cours de cette période sont la Chine, les États-Unis, le Vietnam, le Japon, l’Allemagne et le Canada. Les principaux articles exportés sont les vêtements, les chaussures, les articles de voyage, les bicyclettes, le riz, les équipements électriques, le caoutchouc, les meubles, les légumes et les fruits.

Le pays a importé principalement des matières premières, des matériaux de construction, des automobiles, des produits pharmaceutiques, des équipements électroniques et électriques, des engrais et des pesticides.

En 2022, le volume du commerce international du Cambodge s’élevait à plus de 52,4 milliards de dollars US, soit une augmentation de 9,2 % par rapport à 2021.

 

L'entreprise chinoise CHINT ouvrira une usine de moyenne tension d'une valeur de 2,5 millions de dollars

Une entreprise mondiale de solutions énergétiques intelligentes, le groupe chinois CHINT Group Co Ltd, tire parti de la capacité de production d'énergie du Royaume pour soutenir la croissance rapide de la demande d'équipements électriques de moyenne tension dans le pays, ainsi qu'en Thaïlande, au Laos et au Myanmar.

Des ouvriers installent des câbles électriques le long du boulevard Hun Sen dans le district de Meanchey à Phnom Penh en août. Photo Heng Chivoan
Des ouvriers installent des câbles électriques le long du boulevard Hun Sen dans le district de Meanchey à Phnom Penh en août. Photo Heng Chivoan

Selon le communiqué de CHINT, basé à Zhejiang, le groupe s’est associé à SchneiTec Co Ltd, un opérateur intégré de technologie de l’énergie électrique, pour ouvrir la première usine de fabrication d’équipements électriques de moyenne tension du Cambodge, pour un coût de 2,5 millions de dollars, sur une surface de 20 000 m², dans la province de Pursat.

L’usine, qui sera mise en place par la joint-venture SchneiTec-CHINT Co Ltd, mesure 20 000 m². CHINT et SchneiTec-CHINT sont les principaux fournisseurs de systèmes solaires domestiques de 500Wp et 50Wp pour Électricité du Cambodge (EDC).

CHINT fournit également un transformateur 230kV-240MVA à EDC pour la sous-station de Suong, une sous-station « pivot » au sein du réseau national du Cambodge, a déclaré l’entreprise, ajoutant qu’elle soutenait la stratégie d’EDC visant à élargir l’accès à l’électricité dans les zones rurales afin que les habitants puissent bénéficier d’un « approvisionnement en électricité fiable et sûr ».

Liu Bin, directeur de CHINT Cambodia, a déclaré que la demande de produits et de services énergétiques intelligents augmentait fortement au Cambodge en raison de la croissance démographique rapide du pays.

« Outre la fabrication d’équipements garantissant une électricité sûre et fiable, CHINT organisera continuellement des séminaires pour collaborer et s’engager avec la communauté locale afin de relever le niveau de promotion de l’efficacité et des normes énergétiques », ajoute-t-il.

Le 23 juin dernier, l’Assemblée nationale a approuvé la construction de six centrales d’énergie propre totalisant 670 mégawatts (MW) afin de stabiliser l’approvisionnement en électricité et de réduire les prix de l’énergie. Les quatre projets d’énergie solaire sont la centrale de 80 MW de Lucky Solar Power Co Ltd dans la province de Prey Veng, les projets de Snetec Co Ltd à Pursat (150 MW), Svay Rieng (60 MW) et Kampong Chhnang (60 MW).

Deux autres projets hydroélectriques, approuvés pour la province de Koh Kong, consistent en Stung Meteuk Hydropower Co (150 MW) et Khmer Electrical Power Co ltd (70 MW), ainsi qu’en Stung Veal Thmor Kambot (100 MW), comptabilisés comme une seule entreprise.

En mars 2023, l’Autorité cambodgienne de l’électricité (EAC) a annoncé que 21 895 clients commerciaux et industriels formels de moyenne et grande taille avaient consommé 5 236,46 gigawattheures (GWh) d’électricité l’année dernière, soit 37,6 % du total national de 13 928,35 GWh.

Selon l’EAC, plus de 3 464 MW — soit 77,1 % — de la capacité électrique installée à la fin de l’année 2022 proviennent de sources nationales. De même, la compagnie d’électricité publique Électricité du Cambodge (EdC) a confirmé que plus de 1 000 MW d’électricité avaient été importés du Vietnam, de la Thaïlande et du Laos un an plus tôt.

 

L'émetteur d'obligations vertes Golden Tree affiche de faibles bénéfices au deuxième trimestre

Golden Tree (GT), premier émetteur d'obligations vertes au Cambodge, a fait état d'une faible croissance de ses activités au cours du deuxième trimestre fiscal de l'année, en raison d'un ralentissement des activités économiques, qui a affecté les secteurs de l'immobilier et de la construction.

Selon la Cambodia Securities Exchange (CSX), au 30 juin 2023, les recettes ont chuté de 18,9 % tandis que le bénéfice net a diminué de 49,2 % en glissement annuel.

Le total des actifs de la société s’élevait à 139,8 milliards de riels au 30 juin 2023, en baisse par rapport aux 144,7 milliards à la fin du mois de décembre de l’année dernière.

Le président de GT, Hong Uy, a déclaré que la société avait réalisé de « solides performances financières » au cours du deuxième trimestre. Le taux d’occupation de ses propriétés était de 77 %, comparé à la moyenne du secteur de 65 % pour tous les types de bureaux.

« Pour 2023, GT espère faire des progrès en matière de location, augmenter le taux d’occupation de la tour et maintenir sa valeur grâce à des investissements supplémentaires dans les installations et les équipements. GT ouvre également un café international dans le hall de la tour afin d’offrir à nos locataires un environnement détendu pour se rencontrer, travailler et socialiser au sein de la communauté », a-t-il déclaré.

Entre-temps, Hong Uy a souligné que la construction de la résidence Amara avait « bien progressé dans la phase finale », avec une ouverture en douceur prévue au quatrième trimestre de 2023.

Elle est en train de meubler les chambres sur plusieurs étages et d’achever la construction des équipements du bâtiment tels que le jardin, la piscine et la salle de sport, afin d’offrir aux locataires les plus précoces la « meilleure expérience possible ».

« Pour cette année, GT continue d’identifier de manière proactive les opportunités de cristalliser la valeur de notre immeuble et d’améliorer notre bilan. Nous continuons à fournir des espaces de qualité et à nous concentrer sur l’excellence opérationnelle pour répondre aux besoins immobiliers de nos locataires. Nous pensons que nos relations solides avec nos locataires, nos stratégies claires et nos plans de mise en œuvre nous aideront à croître durablement à l’avenir ».

Citant les prévisions de la Banque Nationale du Cambodge (BNC), GT a déclaré que l’économie devrait croître de 5,5 % en 2023, avec un taux d’inflation annuel prévu de 2 %. L’économie devrait encore croître pour atteindre 6,2 % en 2024, grâce à une croissance plus forte prévue dans les secteurs du tourisme et des services, qui est principalement due à la réouverture de la Chine.

 

Sources : Cambodge Mag - AKP - The Post

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page