Cambodge : Quand les « éco » kramas deviennent populaires auprès des mariés

Les cadeaux de mariage artisanaux et proposant des kramas traditionnels deviennent deviennent de plus en plus populaires auprès des jeunes mariés dans le Royaume.

Kramas préparés pour les invités d'un mariage par la boutique de Vouch Sivhak. Photographie fournie
Kramas préparés pour les invités d'un mariage par la boutique de Vouch Sivhak. Photographie fournie

Inspirée par son attachement à la culture cambodgienne et soucieuse de participer à la réduction de l'utilisation du plastique dans le Royaume, Vouch Sivhak, 30 ans, propriétaire du « Cambodia Official Wedding Gift Shop », collabore avec les communautés locales pour produire des cadeaux de mariage typiquement khmers et écologiques.

Elle raconte que son entreprise a démarré en 2017, à une époque où peu de Cambodgiens utilisaient les kramas comme cadeau de mariage :

« Tous nos produits sont fabriqués localement. Je les achète auprès de plusieurs communautés à travers le Royaume. Par exemple, les emballages en feuilles de palmier et en bambou que nous utilisons proviennent de la province de Siem Reap ».

« Nous nous concentrons sur les produits à base de krama qui peuvent être transformés en porte-clés, tandis que nous utilisons des boîtes en feuilles de palmier ou en bambou pour offrir des fruits ou des bonbons aux invités lors des réceptions de mariage le matin. Auparavant, les gens utilisaient des sacs chinois en plastique pour emballer les bonbons », ajoute-t-elle.

Vong Panh Srey Leak, une cliente, raconte qu’elle cherchait des produits cambodgiens auprès des communautés locales comme cadeaux pour les invités de son mariage fin 2019 :

« Il y avait beaucoup de propriétaires de boutiques de cadeaux khmers, mais aucun d’entre eux ne pouvait satisfaire ma commande — je ne voulais pas offrir à mes invités des krama ordinaires, mais des sacs à main fabriqués à partir de ces écharpes khmères emblématiques. »

« J’ai demandé à Sivhak si elle pouvait répondre à ma commande, et elle a produit d’excellents échantillons de ce que je voulais. Lorsque je les ai vus, j’ai su qu’elle avait parfaitement compris ma vision. J’en ai commandé plus de mille », dit-elle.

« J’ai acheté environ 90 paires de paniers orange pour les invités de la cérémonie du matin, et près de 1 500 sacs à main. J’ai commandé cinq mois à l’avance pour être sûre que tous les produits soient prêts pour le jour de mon mariage », précise-t-elle.

Sivhak, explique que chaque commande est réalisée selon les demandes spécifiques du client. Citant des « sensibilités commerciales », elle ne donne pas le nom de ses fournisseurs, mais confirme qu’elle n’utilise que des kramas de fournisseurs locaux.

Bien que certains ne les considèrent que comme des cadeaux d’agrément, elle accorde une grande valeur à la valeur culturelle des « porte-clés krama ».

En général, la préparation d’une commande pour cet article prend de cinq à dix jours, mais les boîtes en feuilles de palmier sont plus complexes. Elle suggère de commander jusqu’à deux mois à l’avance si le mariage doit être important.

« Les boîtes sont assemblées par des personnes handicapées, et nous les payons à un prix raisonnable », dit-elle. Avant le Covid-19, elle fournissait régulièrement jusqu’à 2 000 kramas pour des mariages avec des centaines de tables d’invités. Elle reconnaît que pendant la période difficile de deux ans, les ventes ont été réduites à zéro.

« Pendant la crise sanitaire, nous avons commencé à produire des masques et des chapeaux », explique-t-elle, précisant que les affaires avaient toutefois commencé à reprendre à la réouverture du pays.

Souhaitant utiliser des produits naturels, elle n’utilise pas de matériaux en plastique pour ses cadeaux ou leur emballage :

« Nous voulons contribuer à la préservation de l’environnement. Ces boîtes peuvent être réutilisées, alors que les sacs en plastique ou en papier seront jetés par les invités dès qu’ils auront mangé les fruits ou les bonbons qu’ils contiennent. »

« Nos objectifs sont aussi de nous concentrer sur les questions environnementales, tout en faisant la promotion des produits cambodgiens que nous aimons. Cela permet également de créer des emplois dans la communauté », conclut-elle.

Chaque krama peut être acheté à partir de 0,50 dollar, et les porte-clés faits main à partir de 0,38 dollar, en fonction de la taille de la commande. Sivhak accepte également les idées personnalisées de tous ceux qui veulent rendre leur grand jour vraiment unique.

 

Page Facebook

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône