Cambodge & Projet : « Un tourisme responsable et durable, la clé pour mieux reconstruire »

La reprise du tourisme après la crise du COVID-19 doit intégrer la nécessité d’accroître la durabilité et la résilience du secteur, un engagement à généraliser les pratiques respectueuses de l’environnement pour soutenir le tourisme durable.

 M. Seng Teak, directeur national du WWF-Cambodge
M. Seng Teak, directeur national du WWF-Cambodge. Photographie fournie

L’intégration de sources d’énergie renouvelables telles que l’énergie solaire sur les toits dans les activités touristiques est une solution gagnante à la fois pour l’environnement et pour les opérateurs touristiques.

Financé par l’Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC), le projet intitulé « Building Back a Climate-Friendly and Inclusive Tourism Sector in Cambodia » vient d’être lancé dans le but de faciliter la transition énergétique durable du secteur touristique cambodgien par l’adoption de solutions solaires et de refroidissement efficaces dans les hôtels, les éco-resorts et l’écotourisme communautaire. Le résultat du projet contribuera à la transition du Cambodge vers un secteur énergétique à faible émission de carbone, à faible coût et à faible impact.

« Le ministère du Tourisme reconnaît l’importance du développement des énergies renouvelables et sa contribution à la construction d’un tourisme durable, positionnant le Cambodge comme une destination de tourisme vert », a déclaré Son Excellence Kuch Panhasa, sous-secrétaire d’État au ministère du Tourisme.

« J’encourage les opérateurs touristiques, les groupes d’écotourisme communautaires et les autres institutions concernées à soutenir la mise en œuvre de ce projet, qui contribue aux efforts déployés par le gouvernement royal du Cambodge pour relancer le tourisme après la crise du COVID-19, ainsi que pour développer un tourisme durable et vert au Cambodge », a-t-il ajouté.

Annonce du projet au restaurant Topaz
Annonce du projet au restaurant Topaz

La demande des visiteurs et des entreprises en faveur d’un tourisme durable et responsable ne cesse de croître et les visiteurs cherchent de plus en plus à comprendre comment les destinations sont gérées et comment ils peuvent s’assurer que leur visite contribue à protéger l’environnement et à améliorer la vie des habitants.

Les solutions de refroidissement solaires et efficaces peuvent aider les opérateurs touristiques à réduire leurs coûts d’exploitation, tout en augmentant l’attrait du secteur pour les touristes.

Mme Nadia Ottiger, directrice adjointe de la coopération/chef du programme Développement économique inclusif, a déclaré que la Direction du développement et de la coopération (DDC) se dit ravie de soutenir cette initiative, grâce à son partenariat à long terme avec le WWF-Suisse. La protection du climat et l’adaptation au changement climatique sont des priorités essentielles pour la DDC.

« La DDC s’engage pour un développement à long terme compatible avec le climat et pour la réduction de la pauvreté. Nous nous réjouissons de voir des synergies avec d’autres projets soutenus par la DDC, tels que le programme de partenariat pour les forêts et la pêche, et notre travail sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels. »

« Nous sommes enthousiasmés et inspirés par le lancement aujourd’hui du projet “Build back better”, qui aide les entreprises touristiques à adopter des pratiques plus responsables et durables, respectueuses de l’environnement, en utilisant des énergies renouvelables et des systèmes de refroidissement efficaces dans les écolodges, les hôtels, l’écotourisme communautaire et les restaurants. Cela change la donne pour le secteur du tourisme au Cambodge », a déclaré M. Seng Teak, directeur national du WWF-Cambodge ».

Conçu avec des stratégies durables, y compris un partenariat à long terme avec la Fédération du tourisme du Cambodge (CTF) et des ONG locales, telles que l’Association pour la préservation de la culture et de l’environnement (CEPA), le projet a le potentiel d’avoir des impacts durables sur les secteurs du tourisme et de l’énergie, qui peuvent être reproduits à grande échelle.

Le projet encouragera également la participation des femmes et des personnes handicapées dans les secteurs du tourisme et de l’énergie.

Il introduira la pratique de l’énergie durable parmi les opérateurs touristiques et aidera nos membres à réduire leurs factures d’énergie, grâce à l’introduction de l’énergie solaire et de la gestion de l’énergie, les aidant ainsi à « reconstruire en mieux » après les années difficiles du COVID-19 », a déclaré M. Luu Meng, président de la Fédération du tourisme du Cambodge.

Grâce à l’amélioration des installations et des pratiques de gestion de la consommation d’énergie durable, les revenus de l’écotourisme communautaire dans la forêt inondée du Mékong devraient augmenter, ce qui incitera les communautés locales à réduire l’utilisation de sources d’énergie non durables et à s’engager plus activement dans la conservation de la biodiversité dans le paysage.

WWF Cambodia

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône