Cambodge & Presse : S.E. Dr Or Vandine exhorte les journalistes à diffuser des informations exactes

La porte-parole et secrétaire d’État au ministère de la Santé, S.E. Dr. Or Vandine, a exhorté à nouveau les journalistes, à diffuser des informations précises, surtout durant cette période de crise sanitaire que traverse le royaume.

La porte-parole et secrétaire d’État au ministère de la Santé, SE Dr Or Vandine
La porte-parole et secrétaire d’État au ministère de la Santé, SE Dr Or Vandine

S.E. Dr Or Vandine a cité « Voice of America (VOA) », un radiodiffuseur international américain. Selon la porte-parole, VOA aurait rapporté que le ministère de la Santé n’avait pas fourni d’explication pour le décès d’un patient COVID-19. En outre, elle a cité des accusations selon lesquelles le ministère aurait changé le nom de l’AstraZeneca reçu par le biais de COVAX, et enfin l’utilisation non transparente du financement des donateurs nationaux pour acheter les vaccins COVID-19 aurait été voquée par certains médias. La porte-parole a réaffirmé que le vaccin que le Cambodge a reçu par le biais de COVAX était celui autorisé par AstraZeneca, produit en Inde, et qu’il se dénommait COVISHIELD.

Concernant les donations effectuées par les privés, elle a assuré que le gouvernement royal les utilisera pour acheter plus de vaccins, car le nombre de vaccins reçus n’est pour l'heure pas suffisant. Selon S.E. Dr. Or Vandine, davantage de doses de Sinopharm arriveront d’ici avril et une plus grande quantité de vaccin par l’intermédiaire de COVAX est prévue pour juin.

S.E. Dr. Or Vandine a encouragé « les journalistes impliqués dans les fausses déclarations et autres à assurer une diffusion exacte et éthique des informations afin d’éviter des malentendus inutiles à destination du public ».

Par Lim Nary — AKP