top of page
Ancre 1

Cambodge & Presse : Le Royaume souhaite l'adoption l'adoption d'une charte du journalisme

Le ministère de l’information réaffirme la nécessité d’un « code de déontologie unifié pour le journalisme cambodgien », le décrivant comme « crucial pour le maintien de l’exactitude et de l’intégrité sociale ».

La diversité des méthodes de travail des médias nécessite des principes communs, a expliqué le ministère lors d’un atelier auquel participaient 325 journalistes et des fonctionnaires du ministère. Cette initiative vise à jeter les bases d’une « charte du journalisme professionnel » susceptible d’être adaptée au contexte cambodgien.

« Cette charte vise à établir des normes éthiques nationales, à soutenir la démocratie et la liberté de la presse. Le ministère réaffirme son engagement à favoriser un environnement propice au journalisme professionnel », indique le communiqué du ministère.

Dans le même temps, le ministère a condamné le plagiat, le manque d’exactitude et la diffusion de contenus inappropriés, citant son « impact négatif sur les valeurs religieuses, culturelles et sociales du Royaume ».

Selon le ministère de telles actions violent l’éthique journalistique et ternissent l’intégrité de la profession. Les reportages contraires à l’éthique ne mettent pas seulement en cause la crédibilité des journalistes, mais aussi la confiance du public envers les médias dans leur ensemble. Il souligne l’importance d’adhérer à un code de déontologie pour garantir l’exactitude et l’intégrité des reportages.

Chhort Bunthong, chercheur et philosophe à l’Académie royale du Cambodge (RAC), s’est inquiété de l’émergence du terme « charte du journalisme » parallèlement aux lois et à la déontologie existantes dans ce domaine. Il a souligné l’importance pour les journalistes de comprendre leurs responsabilités, ainsi que leur obligation de rendre des comptes.

M. Bunthong a mis en garde contre des réglementations trop strictes, craignant qu’elles n’entravent la capacité des journalistes à « traiter des questions sociales et à les porter à l’attention du public et des dirigeants du pays ».

Toutefois, il a également reconnu l’importance pour les professionnels du secteur de respecter les lois et les normes professionnelles, car cela demeure essentiel pour préserver la crédibilité et la valeur de la profession.

Selon le ministère, la charte proposée « établira des règles essentielles et des normes minimales pour la mise en œuvre de l’éthique journalistique au Cambodge, en conformité avec toutes les lois et réglementations pertinentes ».

Les participants à l’atelier ont approuvé la création d’une charte unifiée qui fera respecter les normes au Cambodge et le ministère a publié un livre blanc, qui invite les journalistes à exposer leurs points de vue sur les pratiques d’un journalisme éthique.

Selon le communiqué du ministère, la charte servira de base à l’Unité de presse, à l’Association de la presse et aux autres parties prenantes pour élaborer leur propre code de conduite.

« En substance, la charte établit des règles essentielles et des normes minimales pour orienter la pratique de l’éthique journalistique au Cambodge, en conformité avec les lois et règlements pertinents », conclut le ministère.

Comentários


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page