top of page
Ancre 1

Cambodge & Premier ministre : La qualité de l'éducation, pilier du développement du Royaume

Lors de l'inauguration du réseau de cyber-universités à l'Institut de Technologie du Cambodge, le Premier ministre cambodgien Hun Manet a déclaré mardi que la qualité de l'éducation déterminait la qualité des ressources humaines et le développement du pays.

« La qualité des ressources humaines détermine la qualité et la capacité de notre pays en matière de développement durable. La qualité de l’éducation et de la formation est un facteur clé pour assurer le développement de notre compétitivité nationale », a souligné le Premier ministre.

Afin de renforcer le secteur de l’éducation, en particulier celui des technologies de l’information, le gouvernement royal a mis en œuvre plusieurs programmes visant à moderniser l’industrie. Il s’agit notamment de former des citoyens numériques capables d’utiliser la technologie et les compétences de base. Selon le PM, Il est essentiel pour le développement du Cambodge de disposer de ressources humaines dotées de connaissances approfondies dans les domaines de la science, de la technologie, du journalisme, des télécommunications et de l’innovation.

À cette occasion, Samdech Thipadei a félicité et soutenu la mise en place du réseau de cyber-université à l’Institut de Technologie du Cambodge. Il a fait l’éloge du ministère de l’éducation, de la Jeunesse et des Sports, de la direction, du corps enseignant et de l’ensemble du personnel du réseau. À ce jour, 12 écoles secondaires sont devenues membres du réseau, développant à la fois l’infrastructure numérique et la capacité des responsables concernés à produire et à gérer le contenu.

Recommandations

Hun Manet a formulé quatre recommandations visant à promouvoir le secteur de l’éducation à l’ère numérique :

  • Encourager le réseau des cyber-universités cambodgiennes et le secteur privé à continuer d’améliorer le système éducatif et à développer de nouveaux programmes, en mettant davantage l’accent sur la technologie et les compétences numériques, dans le contexte de la croissance économique et sociale, du changement climatique, de la concurrence sur le marché du travail et de la mondialisation.

  • Exhorter le ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que les ministères et institutions concernés, tant publics que privés, à mettre en œuvre efficacement les politiques décrites dans le cadre de la politique de l’économie et de la société numériques du Cambodge 2021-2035 et la politique du gouvernement numérique 2022-2035 afin de maximiser les avantages de la transformation numérique au Cambodge.

  • Encourager tous les établissements d’enseignement supérieur à renforcer la coopération avec les autres établissements d’enseignement et les instituts de recherche nationaux et internationaux pour des recherches conjointes, des échanges d’expériences et des visites d’études afin d’acquérir de nouvelles connaissances et une expérience pratique pour améliorer la qualité de l’éducation, de la formation et de la recherche.

  • Inviter les établissements d’enseignement supérieur à coopérer et à améliorer le secteur de l’éducation et de la formation en fournissant des services d’enseignement de qualité et un développement cohérent des capacités, en mettant l’accent sur la jeunesse en tant que future relève et pilier solide de la réalisation de la vision du Cambodge 2050 en tant que pays à revenu élevé.

Commentant la création de la CCUN, S.E. Hang Chuon Naron, ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, a déclaré que la CCUN a été créée par 12 établissements d’enseignement supérieur publics et privé dans le but de partager la pleine utilisation des infrastructures et des ressources académiques entre les universités membres, de permettre le transfert des prêts étudiants entre les universités membres et d’offrir des études ouvertes aux universitaires locaux et internationaux.

En 2024, les membres de la CCUN auront produit conjointement des contenus d’enseignement pour 69 matières dans le cadre de 18 programmes spécialisés de premier cycle, pour un total de plus de 5 000 étudiants, a-t-il souligné.

Les 12 universités membres comprennent l’Institut de technologie du Cambodge, l’Université royale de Phnom Penh, l’Université nationale de Battambang, l’Université Svay Rieng, l’Université Heng Samrin-Thbong Khmum, l’Université royale d’agriculture, l’Université nationale de gestion, l’Université Chea Sim Kamchay Mear, l’Université de Kratie, l’Institut de pédagogie de Battambang, l’Université internationale de Phnom Penh et l’Université d’Angkor.

AKP

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page