Cambodge – Premier ministre : Augmentations, couverture sociale, Hun Sen veut rassurer les ouv

Le Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn a rendu visite ce matin à près de 17.000 ouvriers et employés des usines de la Zone économique spéciale de Phnom Penh. A cette occasion, Samdech Techo Hun Sèn a déclaré que le gouvernement royal du Cambodge, dirigé par le Parti du Peuple Cambodgien (PPC), continuerait à soutenir et à mettre en œuvre sa politique dite des Trois Axes pour créer de nouveaux emplois, et améliorer les conditions de vie des ouvriers.

Selon lui, la politique des Trois Axes comprend la demande de soutien au développement du Cambodge de la part des partenaires étrangers, la demande pour plus d’investissements étrangers, et plus d’achats de produits cambodgiens par les partenaires commerciaux. Hun Sen en a également profité pour, lors de son discours, fustiger le parti d’opposition qui avait auparavant appelé au boycott des aides, des investissements et des produits cambodgiens.


Afin de créer de nouveaux emplois et d’améliorer les conditions de vie des ouvriers, le premier ministre a précisé que le parti au pouvoir continuerait de maintenir la paix et l’ordre social ; de travailler en concertation avec les socio – professionnels, d’augmenter les revenus et la formation ; de promouvoir la protection sociale ; et de prêter une attention toute particulière aux travailleurs cambodgiens à l’étranger.

Hun Sen a déclaré aussi que les ouvrières recevraient maintenant 120 pour cent du salaire minimum pour trois mois de congé de maternité. Auparavant, les travailleurs du congé de maternité ne recevaient que 50% de leur salaire. “…Nous devons mettre cela en œuvre rapidement…”, a indiqué le premier ministre, ajoutant qu’il a appelé les employeurs à créer des installations adaptées pour que les ouvrières puissent effectuer des contrôles de santé réguliers pendant leur grossesse. “…Toutes les travailleuses qui attendent un enfant auront droit à trois mois de congé de maternité…Le salaire pour ces trois mois sera 120% du salaire minimum…”, a-t-il conclu.

Dimanche dernier, le premier ministre a promis que les ouvriers pourront emprunter le bus gratuitement pendant deux ans, obtiendraient une hausse du salaire minimum et une assurance maladie. Il a déclaré que le salaire minimum passerait à 168 $ par mois en 2018 et, en janvier, le coût de l’assurance maladie serait couvert par les employeurs, ce qui permettrait aux travailleurs d’économiser entre 2 et 3 $ par mois. Il a également expliqué qu’à partir de janvier 2018, tous les travailleurs de l’ensemble des secteurs économiques, y compris la construction, les restaurants et les hôtels, obtiendraient des soins de santé gratuits dans les hôpitaux publics. Avec C.Nika – AKP – Aout 2017 – Photographie : Hun Yuthkun


Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône