Cambodge – Politique : Mu Sochua ne votera pas si Kem Sokha n’est pas libéré

La vice-présidente du CNRP, Mu Sochua, a annoncé lundi qu’elle ne voterait pas pour les élections législatives à l’Assemblée nationale en 2018, sauf à ce que l’ancien président du CNRP, Kem Sokha, soit relâché. La députée a également lancé un appel pour des élections libres et équitables dans le royaume alors qu’elle se rendait à la prison de Trapang Plong à Tbong Kmum avec une délégation du CNRP, pour tenter de rencontrer Kem Sokha, actuellement détenu dans ses murs.

L’absence de la vice-présidente du CNRP au vote n’affecte pas le processus électoral libre, juste et équitable au Cambodge, a déclaré le porte-parole du Comité national des élections (CNE), Hang Puthea : “…Le CNE est là pour faire appliquer la loi. Si un parti ne participe pas, alors que les autres partis s’inscrivent pour voter, la CNE continuera d’organiser les élections conformément à la loi…”, a-t-il ajouté.

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône