Cambodge – Photographie – Phnom Penh : La fin du White Building

C’en est fini du White Building, les bulldozers ont commencé cette semaine la démolition de l’un des bâtiments les plus emblématiques de la capitale du royaume. Seuls les déchets et quelques meubles abandonnés sont maintenant visibles à l’intérieur du bâtiment. Néanmoins, sept familles qui possédaient des appartements dans l’immeuble tentent de rester alors qu’elles refusent d’abandonner leurs appartements en acceptant une compensation qu’elles estiment inférieure au prix du marché (1400 % / M2).



Inauguré en 1963, également connu sous le nom de «Appartements Municipaux», pour la classe moyenne cambodgienne et les familles pauvres, le bâtiment a été conçu par l’architecte cambodgien Lu Ban Hap et un architecte russe Vladimir Bodiansky dans le cadre de la politique de Norodom Sihanouk visant à transformer le paysage urbain de Phnom Penh. Composé de six blocs où résidaient 493 familles, le bâtiment est situé dans le quartier de Tonle Bassac le long du boulevard Sothearos, à quelques pâtés de maisons des bâtiments de l’Assemblée nationale du Cambodge et du ministère des Affaires étrangères.


En raison de son état extrême de délabrement, le bâtiment a souvent attiré l’attention des artistes, des danseurs et des photographes. Il y vivait aussi toute une communauté d’artistes, danseurs, musiciens et autres. Il y était même proposé des visites touristiques à 10$ la journée. Le White Building abritait également nombre de marginaux, prostituées et drogués et, en raison de sa proximité avec un ensemble de restaurants et d’hôtels, représentait quelque part le coté ”pays des extrêmes” qu’on se plait à attribuer au royaume.


Si la négociation entre les résidents et les nouveaux promoteurs japonais a été unanimement saluée pour son processus en douceur, beaucoup regrettent qu’il y ait eu peu ou pas de projet réel de réhabilitation qui aurait permis de conserver l’esprit communautaire de cette résidence un peu particulière.


Le gouvernement envisage de développer la zone en un complexe multifonction de 21 étages avec Arakawa, une entreprise japonaise, pour un projet de 80 millions de dollars US.


Avec l’aimable autorisation de RFA


Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma. Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis de Phnom Penh et Siem Reap. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à partir de 3$. Tous les jours de 6h00 à 10h30.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône