top of page
Ancre 1

Cambodge & Pêcheries : Les stocks de poissons du Tonlé Sap à la Hausse

Selon le rapport annuel de l’administration des pêches, le débit du Mékong dans le lac Tonlé Sap en 2022 a été plus élevé et plus rapide que l’année précédente, ce qui a entraîné une augmentation des niveaux d’eau dans les rivières, lacs et forêts inondées du Royaume.

« Le lac Tonlé Sap a commencé à monter à la fin du mois de juillet de l’année dernière, et s’est retiré en novembre. Les niveaux d’eau élevés ont entraîné une augmentation significative des stocks de poissons », indique le rapport.
« Le lac Tonlé Sap a commencé à monter à la fin du mois de juillet de l’année dernière, et s’est retiré en novembre. Les niveaux d’eau élevés ont entraîné une augmentation significative des stocks de poissons », indique le rapport.

Les autorités impliquées dans la gestion de la région du lac Tonlé Sap continueront à réprimer les crimes de pêche dans la région, après une année 2022 « réussie », leurs campagnes d’application ayant conduit à une augmentation de la production de pêche par rapport à l’année précédente.

En novembre 2021, le Premier ministre Hun Sen a ordonné aux autorités autour du lac de coopérer plus étroitement pour mettre fin au défrichage des terres forestières inondées et protéger les ressources naturelles de la région, notamment les sanctuaires de poissons.

Mao Hak, secrétaire général adjoint de l’Autorité du Tonlé Sap, a déclaré hier à nos partenaires du Post que le gouvernement avait renforcé les mesures mises en place pour prévenir les crimes contre les ressources naturelles et protéger les forêts inondées.

« En 2022, la situation générale autour du lac s’est améliorée, les niveaux d’eau revenant à la normale. Les rendements en poissons ont récemment augmenté, ce qui indique clairement que les efforts des autorités locales portent leurs fruits. En 2023, il est prévu d’introduire d’autres mécanismes qui s’appuieront sur nos succès », a-t-il précisé.

Pour Im Rachana, porte-parole du ministère de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, le ministère continuera à trouver un équilibre entre la conservation et le développement :

« La conservation sert l’avenir. Le lac lui-même est une importante aire d’alimentation pour de nombreuses espèces, et le haut Mékong est un lieu de reproduction pour les poissons et les dauphins d’eau douce. En préservant ces deux zones de la surpêche, on obtiendra des rendements élevés dans tout le pays. À l’avenir, l’utilisation de filets de pêche dans le Haut Mékong, entre les provinces de Kratié et de Stung Treng, sera interdite. Le ministère préparera des plans pour reloger les pêcheurs dans les principaux fleuves de ces deux provinces afin qu’ils puissent trouver un autre moyen de gagner leur vie ».

Le président de l’Académie royale du Cambodge (RAC), Sok Touch, a déclaré que l’augmentation des stocks de poissons l’année dernière était une réussite notable et que l’interdiction de la pêche à la senne — qui utilise un grand filet statique — permettrait à davantage de poissons de migrer à la recherche de nourriture et de lieux de reproduction :

« Une application plus efficace de la loi contre la pêche dans les zones de conservation ou pendant la saison de frai, ainsi que l’utilisation de filets électrifiés, ont eu un impact massif. La protection accrue des forêts inondées a également contribué à l’augmentation de la production de poissons ».

Long Kimmarita avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Comentarios


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page