top of page
Ancre 1

Cambodge & Opéra : Madama Butterfly envoûte le public du Royaume

L’entreprise était audacieuse, mais le talent, la passion et l’amour du spectacle ont donné raison aux merveilleux organisateurs de la représentation du chef-d’œuvre de Giacomo Puccini, Madama Butterfly. La magie a opéré. Dimanche, pendant deux heures, le théâtre de Koh Pich s’est envolé hors du temps, bercé par les voix somptueuses, la musique exceptionnelle et l’atmosphère quasi irréelle de ce spectacle.

Avec un public d’environ 1 800 personnes, allant des membres de la famille royale, aux VIP et amateurs d’opéra et de belle musique, une certaine fébrilité régnait dans le grand hall du théâtre en attendant les trois coups de cette représentation unique.

Avant le spectacle, l’ambassadeur d’Italie pour le Cambodge, la Thaïlande et le Laos, Paolo Dionsisi, déclarait :

« Les échanges culturels vont au-delà des mots, ils nous rassemblent et renforcent nos liens, c’est pour cette raison que le Cambodge et l’Italie affichent de nombreux points communs ». Le diplomate remerciait ensuite les nombreux sponsors qui ont permis de donner vie à ce projet avant de laisser la parole à l’élégant et non moins passionné, S.A.R Ravivaddhana Monipong Sisowath. Le prince, également directeur adjoint de l’opéra, a rendu hommage avec - quelque émotion, mais aussi un certain enthousiasme de pouvoir l’associer à ce grand moment - à l’éternelle princesse Norodom Buppha Devi qui nous manque tant.

Revenant sur les espoirs d’introduire l’opéra au Cambodge, il a rappelé les quelques paroles d’encouragement de la princesse à ce sujet :

« Les Cambodgiens et les Italiens, partagent de nombreux points communs, en particulier ce profond attachement à la culture et ce spectacle rend un vibrant hommage à la princesse en y ajoutant des artistes et chorégraphies du Ballet royal du Cambodge, une idée audacieuse, insolite, mais qui, au final, cadre parfaitement avec l’esprit de cet opéra. »

Quelque part, l’incroyable engagement du Prince aura été de passion, mais aussi l’opportunité d’exaucer le vœu de la défunte princesse, qui aurait été probablement enchantée de voir l’un de ses rêves se réaliser.

Autre ajout cambodgien, le prince Yamadori est remplacé par un seigneur cambodgien, interprété par le ténor cambodgien Sethisak Khuon. Il serait difficile de souligner en intégralité les performances étonnantes de ceux - du plus petit au plus grand rôle - qui ont participé à cette représentation incroyablement professionnelle.

Citons tout de même le directeur de production Gabriele Faja, le metteur en scène Vincenzo Grisostomi Travaglini, le chef d’orchestre Marco Titotto, les stars italiennes, japonaises et khmères, dont l’éblouissante Yasko Fujii, Ai Iwasaki, Enrico Terrone Guerra, Khuon Sethisak, et bien d’autres encore, dont quelques Francais(es) qui ont participé à cette production tels Mona Hard pour les maquillages ou encore Etienne Chenvier au piano, entre autres.

Un petit mot sur ce splendide théâtre de Koh Pich, élégant, luxueux et confortable avec une acoustique parfaite - et Dieu sait si le son ne peut souffrir d’aucune imperfection dans ce genre d’entreprise - sans oublier, justement, les chargés de l’ingénierie son qui ont parfaitement maitrisé l’environnement pour délivrer une ambiance musicale proche de la perfection.

Citons également les jeux de lumière, un détail également essentiel pour restituer au mieux une atmosphère visuelle harmonieuse et en phase avec le rythme du spectacle. Les techniciens ont donc été largement à la hauteur et méritent autant d’éloges pour leur participation à cette réussite.

Au final, une représentation magistralement réussie - les salves d’applaudissements en fin de spectacle en témoignaient - mais aussi un nouvel exemple d’audace et de talent qui montre que le Royaume est tout-à-fait capable d’accueillir ce type d’entreprise.

À l’évidence, on aurait aimé que la salle de 3000 places soit remplie, que certains spectateurs soient un peu plus disciplinés mais l’ensemble de cette entreprise est un authentique succès et c’est certainement avec impatience que le public local attend de savoir quelle sera la prochaine merveilleuse surprise de ce genre.

 

Voir un extrait vidéo

 

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page