Cambodge & Nature : Troisième recensement des vautours du Royaume

Une équipe de spécialistes de la conservation de la faune a débuté vendredi dernier le troisième des cinq recensements annuels de vautours. L'objectif est de collecter des données et de préparer des plans de conservation pour les trois espèces en danger critique d’extinction présentes au Cambodge.

Selon les données du recensement de 2021, on dénombrait 121 vautours dans les quatre zones naturelles protégées : 20 à tête rouge (Sarcogyps calvus), 35 à bec fin (Gyps tenuirostris) et 66 à croupion blanc (Gyps bengalensis). Photographie CI
Selon les données du recensement de 2021, on dénombrait 121 vautours dans les quatre zones naturelles protégées : 20 à tête rouge (Sarcogyps calvus), 35 à bec fin (Gyps tenuirostris) et 66 à croupion blanc (Gyps bengalensis). Photographie CI

Le recensement sera mené simultanément sur quatre sites : La réserve naturelle de Sambor dans la province de Kratié, celle de Siem Pang à Stung Treng, Chheb dans la province de Preah Vihear et la réserve naturelle de Srepok dans le Mondulkiri.

Le secrétaire d’État au ministère de l’Environnement, Neth Pheaktra, et des représentants du WWF et de Conservation International (CI) participeront au recensement dans la réserve naturelle de Sambor.

« Les recensements annuels des vautours servent à mieux comprendre l’évolution du nombre de vautours au Cambodge, à faciliter la conservation et à prendre des mesures pour protéger ces espèces rares », a déclaré Pheaktra.

Il a précisé que les données du recensement de 2021 indiquaient qu’il y avait 121 vautours dans les quatre zones naturelles protégées : 20 à tête rouge (Sarcogyps calvus), 35 à bec fin (Gyps tenuirostris) et 66 à croupion blanc (Gyps bengalensis). Ces trois espèces sont classées « en danger critique d’extinction » dans la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. La population globale de vautours oscille entre 120 et 140 depuis 2014.

La population oscille entre 120 et 140 depuis 2014. Photographie CI
La population oscille entre 120 et 140 depuis 2014. Photographie CI

Le recensement des vautours d’août 2021 a permis de découvrir 41 spécimens comprenant les trois espèces dans le seul sanctuaire de la faune de Sambor. Les efforts de recherche et de conservation visant à protéger les oiseaux ont commencé sérieusement en 2004, lorsqu’une étude a estimé la population à 162 individus. Bien que les chiffres aient bien progressé jusqu’à 289, la période 2011-2014 a connu une chute de population inquiétante.

Eam Sam Onn, chercheur au WWF, précise que les cinq recensements sont effectués une fois en mars, septembre et décembre, mais deux fois en juin, car les œufs des rapaces ont tendance à éclore en avril et mai.

Le directeur national du WWF-Cambodge, Seng Teak, suggére que les vautours affluent vers le sanctuaire de faune de Sambor pendant la saison des pluies en raison des nombreuses sources de nourriture disponibles et de la sécurité relative de cette zone de plus de 50 000 hectares.

M. Pheaktra souligne également que des mesures supplémentaires devaient être prises pour protéger les vautours. Il déclare néanmoins « apprécier les efforts des gardes forestiers, des groupes de conservation du ministère et des parties concernées dans toutes les zones naturelles protégées et les sanctuaires ».

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône