top of page
Ancre 1

Cambodge & Nature : Que devient Boramy, le plus grand poisson d'eau douce du monde ?

Boramy, le plus grand poisson d’eau douce du monde, a été suivi durant un an après avoir été relâché dans la portion cambodgienne du Mékong. Le projet de recherche « Wonders of the Mekong », financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a permis de découvrir des indices qui aideront à sauver ce méga-poisson menacé.

Boramy, le plus grand poisson d'eau douce du monde
Boramy, le plus grand poisson d'eau douce du monde. Photo Wonders of the Mekong 

La découverte, l’année dernière, d’une raie géante d’eau douce de près de 300 kilos a lancé une nouvelle initiative du gouvernement américain pour étudier et protéger l’une des créatures les plus grandes et les plus mystérieuses de la planète.

Selon le communiqué de presse du projet « Wonders of the Mekong », les scientifiques ont baptisé la raie « Boramy », ce qui signifie pleine lune en khmer. Au cours des douze derniers mois, en collaboration avec l’administration des pêches, les scientifiques ont suivi cette raie.

Après sa capture en juin 2022, Boramy a été équipée d’une balise acoustique avant d’être relâchée dans la rivière. Les données recueillies ont révélé qu’en dépit de sa taille gigantesque, la femelle géante a un domaine vital remarquablement restreint, centré sur un tronçon du Mékong riche en biodiversité, mais menacé.

Les scientifiques connaissent en fait très peu de choses sur la raie géante d’eau douce, une espèce dont la population a considérablement diminué dans toute la région de l’Asie du Sud-Est. Ce mois-ci, les études financées par l’USAID publieront des résultats précieux.

« Le fleuve Mékong, qui traverse six pays asiatiques, est un point chaud de la biodiversité mondiale et abrite près de 1 000 espèces différentes de poissons, dont la plus grande raie d’eau douce du monde », déclare Kerry Pelzman, directeur de la mission USAID/Cambodge, ajoutant :

« L’USAID est fière de s’associer aux efforts visant à sauvegarder les merveilles du Mékong et à protéger les espèces menacées afin d’aider à maintenir la richesse des pêcheries du Cambodge et les moyens de subsistance de millions de Cambodgiens. »

« Ces nouvelles informations sur cette raie et d’autres poissons en danger critique d’extinction sont cruciales pour la protection des animaux les plus emblématiques du Cambodge et la préservation d’un fleuve qui fournit des moyens de subsistance à des millions de personnes », déclare Zeb Hogan, professeur de biologie à l’université du Nevada, à Reno, qui dirige le projet de recherche Wonders of the Mekong, financé par l’USAID.

« La raie géante est désormais au centre d’un débat plus large sur le sort du Mékong et sur la manière d’équilibrer le développement du bassin fluvial et la gestion de l’environnement afin que le généreux fleuve puisse continuer à subvenir aux besoins des habitants de la région pour les générations à venir. »
Boramy, le plus grand poisson d'eau douce du monde. Photo Wonders of the Mekong 
Boramy, le plus grand poisson d'eau douce du monde. Photo Wonders of the Mekong 

Au niveau mondial, l’Union internationale pour la conservation de la nature a estimé que la raie géante était menacée d’extinction en raison du déclin de sa population, qui a atteint 79 % au cours du siècle dernier.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page