Cambodge & Nature : Les dauphins du Mékong accueillent un 3e nouveau-né

Les dauphins du Mékong accueillent ce mois-ci un 3e nouveau-né alors que son taux de mortalité suscite des inquiétudes, indique un communiqué de presse du World Wildlife Fund.

L’équipe de recherche sur les dauphins du Mékong de la « Government’s Fisheries Administration-WWF » a confirmé cette semaine l’enregistrement de ce nouveau-né après que l’équipe l’ait photographié le 16 mai 2021 alors qu’il nageait parmi sept autres animaux adultes dans le bassin de Kampi, dans la province de Kratie.

Les chercheurs ont estimé que le nouveau-né était alors âgé d’environ dix jours, d’après leur analyse des photographies du dauphin. Au total, trois naissances ont été enregistrées entre janvier et mai 2021, alors que six nouveau-nés avaient été recensés l’année dernière à la même période.

Concernant cette bonne nouvelle, le WWF a salué le dévouement des gardes fluviaux, qui effectuent des patrouilles régulières sur le fleuve pour renforcer l’application de la loi, et salue le soutien et la coopération de l’administration des pêches et des autorités locales. M. Eam Sam Un, responsable de la recherche et du suivi de la biodiversité au WWF, a déclaré :

« Tous les membres de notre équipe de recherche étaient extrêmement enthousiastes, comme toujours, à l’idée d’avoir confirmé le signalement du dauphin nouveau-né qui est le troisième pour 2021 »

Le dauphin Irrawaddy du Mékong figure sur la liste rouge de l’UICN des espèces en danger critique d’extinction. Le recensement de sa population en 2020 par l’administration des pêches et le WWF a montré que seuls 89 individus nagent encore dans le Mékong.

M. Seng Teak, directeur national du WWF, a précisé que chaque nouveau-né est important pour la survie de la population actuellement réduite de dauphins du Mékong, ce qui rend encore plus critique la protection des individus adultes contre les effets néfastes des activités humaines.

Entre janvier et mai 2021, l’équipe de recherche a malheureusement enregistré quatre décès de dauphins, dont un adulte mort par enchevêtrement dans un filet maillant et un autre adulte mort de vieillesse, tandis que la cause de la mort du jeune dauphin est inconnue.

Avec un taux de mortalité similaire enregistré entre janvier et mai 2020, les scientifiques du WWF trouvent cette tendance inquiétante et insistent sur la nécessité d’actions collectives encore plus nombreuses et de mesures de conservation plus strictes pour sauver l’espèce de l’extinction.

Source : WWF

39 vues0 commentaire