Cambodge & Nature : Le plus grand poisson d'eau douce du monde découvert dans le Royaume

Le plus grand poisson d'eau douce du monde, une raie géante d'eau douce de 300 kilos, a découvert puis relâché dans le Mékong au Cambodge.

Le plus grand poisson d'eau douce du monde découvert dans le Royaume
Le plus grand poisson d'eau douce du monde découvert dans le Royaume

La taille étonnante de ce poisson en voie de disparition dépasse le poisson-chat géant du Mékong de 293 kilos capturé en Thaïlande en 2005, qui détenait le précédent record du plus grand poisson d'eau douce au monde.

Les poissons d'eau douce sont définis comme ceux qui ont passé toute leur vie en eau douce, par opposition aux espèces marines géantes qui migrent entre l'eau douce et la mer comme l'énorme esturgeon béluga.

La raie mesurant près de quatre mètres du museau à la queue, a été capturée par un pêcheur au sud de la ville de Stung Treng, au milieu du fleuve Mékong qui traverse le nord du Cambodge.

Conscient de l'importance de sa prise, le pêcheur a rapidement contacté une équipe du projet de recherche Wonders of the Mekong pour aider à relâcher la raie.

La raie mesurant près de quatre mètres du museau à la queue, a été capturée par un pêcheur au sud de la ville de Stung Treng
La raie mesurant près de quatre mètres du museau à la queue, a été capturée par un pêcheur au sud de la ville de Stung Treng
« Cet événement historique souligne le succès du projet Wonders of the Mekong de l’USAID », a déclaré Hanh Nguyen, directeur de mission intérimaire du projet.

« Le Cambodge a la chance de posséder une incroyable biodiversité et nous sommes fiers des efforts de l’équipe pour promouvoir la gestion durable et sensibiliser le public au rôle important du Mékong. »

Pour la première fois au Cambodge, l’énorme raie a été équipée d’une étiquette acoustique, une technologie qui permettra aux biologistes d’en savoir plus sur le comportement mal connu de cette créature.

Pour Zeb Hogan, biologiste spécialiste des poissons à l’université du Nevada à Reno, qui dirige le projet Wonders of the Mekong, la découverte de la raie est la preuve que le monde naturel peut encore donner lieu à d'extraordinaires découvertes, et que nombre des plus grandes créatures aquatiques restent largement sous-étudiées.

« En 20 ans de recherche sur les poissons géants des rivières et des lacs sur six continents, il s’agit du plus grand poisson d’eau douce que nous ayons rencontré ou qui ait été documenté dans le monde entier », a déclaré M. Hogan, qui est également l’hôte de la série télévisée « Monster Fish » de National Geographic.

« C’est une découverte absolument étonnante, qui justifie les efforts déployés pour mieux comprendre les mystères qui entourent cette espèce et l’incroyable tronçon de rivière où elle vit. »

En collaboration avec l’administration des pêches, le projet Wonders of the Mekong a mis en place un réseau de pêcheurs qui ont accepté de signaler les prises de poissons géants et menacés, notamment de raies. Le mois dernier, des pêcheurs de la même région ont signalé à l’équipe qu’ils avaient capturé une raie femelle géante que l’équipe de recherche a ensuite aidé à relâcher en toute sécurité dans les profondeurs du fleuve.

« La découverte de cette raie, qui constitue un record mondial, montre que le Cambodge dispose d’une occasion unique de protéger cette espèce et son habitat principal. En partenariat avec le projet Merveilles du Mékong et avec d’autres pays du bassin inférieur du Mékong, l’Institut de recherche et de développement de la pêche intérieure organisera une réunion afin de définir un plan d’action régional pour la conservation de l’espèce et de renforcer les mesures de protection du fleuve, de la faune, de la pêche et des communautés locales », a déclaré S.E. Poum Sotha, délégué du gouvernement royal et directeur général de l’administration des pêches.

Des pêcheurs ont appelé pour informer l’équipe qu’une raie d’une taille inhabituelle avait été capturée dans la nuit du 13 juin.
Des pêcheurs ont appelé pour informer l’équipe qu’une raie d’une taille inhabituelle avait été capturée dans la nuit du 13 juin.

Chea Seila, responsable du programme Wonders of the Mekong, a précisé : « Les pêcheurs coopèrent désormais avec notre projet lorsqu’ils trouvent des raies géantes afin que nous puissions les marquer et les relâcher. Ces libérations réussies illustrent l’importance des partenariats avec les communautés locales. Ensemble, nous avons tous un rôle important à jouer dans la surveillance et la conservation des pêches. »

La raie a été équipée d’une balise acoustique pour suivre ses mouvements avant d’être remise en sécurité dans la rivière. Elle semblait en bonne santé alors qu’elle descendait rapidement dans les profondeurs du Mékong.

Une foule composée de scientifiques internationaux, de responsables cambodgiens de la pêche et de membres de la communauté s’est rassemblée pour assister à la libération de la grande raie femelle, qu’ils ont baptisée « Boramy », ou « pleine lune » en langue khmère, car le poisson de forme ronde a été libéré au crépuscule, alors que la lune brillait à l’horizon.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône