top of page
Ancre 1

Cambodge : Ministre des finances, « priorité au passage à une économie fondée sur les compétences »

Le ministre de l’Économie et des Finances, S.E. Aun Pornmoniroth, a souligné la nécessité pour le Cambodge de s’adapter continuellement aux changements internationaux et l’importance de développer le leadership et les capacités institutionnelles à tous les niveaux, alors que le Royaume passe d’industries à forte densité de main-d’œuvre à une économie basée sur les compétences.

Le ministre a formulé ces propos lors du lancement officiel du Fonds de développement des compétences (FDC), qui a été piloté pour la première fois par le ministère en 2018 pour tester un mécanisme de financement « nouveau et innovant ».

L’inauguration a eu lieu à Phnom Penh le 30 janvier, sous le thème « Développer nos compétences, développer notre entreprise, nous développer nous-mêmes ».

Avant son lancement officiel, le FDC avait approuvé 100 projets de formation dans des secteurs prioritaires tels que l’industrie manufacturière, la construction, les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’électronique, l’automobile et le tourisme, selon son site web officiel.

Le ministre a rappelé que « ce développement était crucial pour garantir des politiques appropriées et des capacités pratiques, qui sont essentielles pour répondre aux priorités clés dans cette nouvelle phase ».

« L’économie cambodgienne passe d’une industrie à forte densité de main-d’œuvre à une industrie fondée sur les compétences et évolue vers une industrie moderne principalement axée sur la technologie et la connaissance », dit-il.

S.E. Aun Pornmoniroth ajoute que dans ce contexte, « le développement des compétences joue un rôle de plus en plus important, car il renforce les capacités, la compétitivité et le niveau de vie du peuple cambodgien et répond aux besoins substantiels de la main-d’œuvre peu, moyennement et hautement qualifiée en termes de qualité et de quantité, comme l’exigent les investisseurs ».

Enfin, le ministre estime que pour que ces tâches progressent, la participation active et proactive de toutes les parties prenantes est essentielle, en particulier le secteur privé.

Selon lui, la collaboration est absolument nécessaire pour atteindre les objectifs stratégiques fixés par le gouvernement.

Avec AKP


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page