Cambodge : Les producteurs vidéo invités à « intégrer un contenu moral »

Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts exhorte tous les membres du secteur de la production vidéo à redoubler d’efforts pour inclure dans les films, les clips musicaux et ceux des médias sociaux, des contenus éducatifs.

S.E. Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts, s'exprime lors d'un atelier sur le rôle des cinéastes dans la promotion de la moralité sociale et la prévention de la violence, mardi. Photographie fournie
S.E. Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts, s'exprime lors d'un atelier sur le rôle des cinéastes dans la promotion de la moralité sociale et la prévention de la violence, mardi. Photographie fournie

S’exprimant lors d’un atelier sur le rôle des producteurs et des artistes et leur contribution à l’amélioration des valeurs morales sociales, le 10 mai, S.E. Phoeurng Sackona a déclaré que cela permettrait de préserver la culture de non-violence du Royaume et inspirer un mode de vie civilisé dans un pays aspirant à la paix.

Elle a déclaré que la production de vidéos de divertissement sur les médias sociaux était désormais courante, mais que les producteurs et auteurs montraient peu d’efforts pour produire des œuvres incluant un contenu éducatif sur les valeurs des femmes ou la prévention de la violence contre les enfants.

« Certains films ont créé une culture de la violence, de la vengeance, de l’alcool et de la drogue. Nous n’en voulons pas pour ne pas influencer la jeune génération », a-t-elle ajouté.

Le porte-parole du ministère, Long Ponna Sirivath, a confirmé que le ministère contrôlait toutes les vidéos éducatives et qu’il disposait d’un conseil de discipline qui pouvait infliger des amendes aux producteurs dont le contenu était inapproprié.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône