Cambodge : Le gouvernement dépense 1,4 milliard $ contre le virus, soit le double des prévisisions

Le gouvernement dépensera cette année 1,4 milliard de dollars pour l’économie et les mesures de prévention du COVID-19, a déclaré le ministre de l’Économie et des Finances, tout en abaissant les prévisions de croissance à 2,4 %.

Un quartier de Phnom Penh près du ministère de l’Économie et des Finances en août 2021. (Aun Chhengpor/VOA Khmer)
Un quartier de Phnom Penh près du ministère de l’Économie et des Finances en août 2021. (Aun Chhengpor/VOA Khmer)

S.E. Aun Pornmoniroth s’exprimait lors d’un atelier parlementaire organisé par l’Assemblée nationale pour débattre de l’élaboration du budget national pour 2022. Le ministre a déclaré qu’il s’attendait à ce que la croissance passe des 4 % prévus à 2,4 %. Il a expliqué que la transmission communautaire constituait la principale raison pour laquelle le gouvernement avait dû revoir ses prévisions de croissance annuelle :

« La transmission généralisée du COVID-19 dans la communauté perturbe gravement les activités commerciales, provoquant un déclin drastique du tourisme, de la consommation intérieure de gros et de détail, de la construction et de l’immobilier »

Le Cambodge a enregistré 88 242 cas de COVID-19 et 1 762 décès à la date de vendredi, et plus de 60 % de la population du pays est désormais vaccinée contre le virus, selon le ministère de la Santé.

Un document du ministère des Finances utilisé lors de l’atelier parlementaire de mardi et obtenu par VOA Khmer révèle que le gouvernement avait précédemment estimé ne devoir dépenser que 720 millions de dollars pour la pandémie et les mesures économiques cette année, mais que la récente transmission communautaire avait doublé cette estimation.

Sur les 1,4 milliard de dollars, environ 740 millions sont utilisés pour fournir des services de santé et le reste est consacré au soutien de la reprise économique du pays. Le document indique que le Cambodge a dépensé 840 millions de dollars pour les mesures sanitaires et économiques du COVID-19 en 2020. Il présente une proposition de budget de 8,5 milliards de dollars pour 2022, dont 910 millions sont destinés à la réponse COVID-19.

« Le budget 2022 démontre un effort considérable de lutte contre le COVID-19 afin de protéger simultanément la vie des gens et de construire une base pour vivre avec le virus, afin de pouvoir reconstruire notre économie et restaurer les moyens de subsistance des gens », a déclaré S.E. Aun Pornmoniroth aux parlementaires.

Deux personnes passent devant l’hôpital Calmette de Phnom Penh en mars 2021. (Aun Chhengpor/VOA Khmer)
Deux personnes passent devant l’hôpital Calmette de Phnom Penh en mars 2021. (Aun Chhengpor/VOA Khmer)

Le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Khuon Sudary, a exhorté le gouvernement à maintenir cette orientation budgétaire, une clé pour maintenir la stabilité.

« La sécurité économique est une sécurité nationale. Nous ne pouvons maintenir l’indépendance et l’autonomie stratégique de la nation que si notre économie fait preuve de force et de résilience », a-t-il déclaré.

Selon le document du ministère des Finances, la dette extérieure a atteint 9,1 milliards de dollars au milieu de l’année et devrait dépasser 10 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. Il est mentionné également que le gouvernement devra réduire ses dépenses.

Dans une lettre adressée cette semaine au ministre de la Fonction publique, Prum Sokha, Aun Pornmoniroth a demandé au ministère de geler tous les nouveaux recrutements civils et militaires afin de réduire les coûts.

Ky Sereyvath, économiste à l’Académie royale du Cambodge, organisme d’État, estime qu’une production et des exportations soutenues combleront les lacunes laissées par d’autres secteurs de production régionaux confrontés à des situations COVID-19 plus graves :

« Lorsque nous atteindrons l’immunité collective grâce à la campagne de vaccination, nos secteurs fondamentaux rebondiront. Avant tout, les voyages pourraient permettre aux touristes nationaux de combler les déficits laissés par l’absence de touristes étrangers ».

Aun Chhengpor — VOA Khmer

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône