Cambodge: L'UE s'associe à un pool d’ONG pour soutenir le système de protection sociale

La délégation de l'Union européenne au Cambodge (UE), ainsi que l'UNICEF, Oxfam et l'OIT, s'efforcent de soutenir le gouvernement du Royaume du Cambodge dans le renforcement de son système de protection sociale.

Le programme de soutien de l'UE aux réformes de la protection sociale vise à contribuer simultanément à la réponse du Cambodge au COVID-19 et à soutenir la mise en œuvre du cadre politique national de protection sociale du pays
Le programme de soutien de l'UE aux réformes de la protection sociale vise à contribuer simultanément à la réponse du Cambodge au COVID-19 et à soutenir la mise en œuvre du cadre politique national de protection sociale du pays. Photo UNICEF

Le programme de soutien de l’UE aux réformes de la protection sociale vise à contribuer simultanément à la réponse du Cambodge au COVID-19 et à soutenir la mise en œuvre du cadre politique national de protection sociale du pays. Le Conseil national de la protection sociale du Royaume joue un rôle clé dans le programme, aux côtés des parties prenantes aux niveaux national et infranational, notamment le ministère des Affaires sociales, des Anciens combattants et de la Réhabilitation des jeunes, le Fonds national de sécurité sociale, la société civile et le secteur privé.

« L’UE joint ses efforts à ceux de l’OIT, de l’UNICEF et d’Oxfam pour aider le Cambodge à atteindre ses objectifs à long terme, à savoir élargir le caractère inclusif de son système de protection sociale, y compris pour les travailleurs qui ne sont pas encore protégés. À l’avenir, l’UE soutiendra le rapprochement entre la protection sociale, les emplois décents et la croissance verte durable », déclare M. Bryan Fornari, chef de la coopération à la délégation de l’UE au Cambodge.

Narith Chan, secrétaire général du Conseil national de la protection sociale, a déclaré que le gouvernement du Royaume du Cambodge reconnaissait le rôle important que joue une protection sociale inclusive dans la réduction de la pauvreté et des inégalités, tout en améliorant le développement des ressources humaines et en stimulant la stabilité financière et la croissance économique.

« Le développement de la protection sociale au Cambodge est piloté et coordonné par le Conseil national de la protection sociale, qui évalue et contrôle également les progrès et la mise en œuvre dans un souci de responsabilité et de transparence. Nous sommes reconnaissants pour le soutien et la confiance accordés par nos partenaires de développement qui continuent à contribuer à la croissance de la protection sociale de notre pays », a-t-il ajouté.

Le programme de soutien de l’UE aux réformes de la protection sociale comprend deux projets complémentaires :

Le projet FIRST (Fostering an Inclusive and Shock Responsive Social Protection System in Cambodia) est dirigé par Oxfam, qui travaille avec 11 partenaires, dont des organisations de la société civile, des syndicats et des associations locales. Le projet vise à accroître la sensibilisation et l’accès aux régimes de protection sociale, à promouvoir la participation au dialogue social et à renforcer les mécanismes de responsabilité sociale. La subvention de l’UE à Oxfam (1,8 million d’euros) permettra au projet de se poursuivre jusqu’en 2023.

« La pandémie de COVID-19 a considérablement accru la prise de conscience des Cambodgiens quant à leur vulnérabilité et a alimenté la dynamique visant à accroître la collaboration entre les différentes parties prenantes soutenant le gouvernement du Royaume du Cambodge dans son ambition de construire un système de protection sociale plus inclusif et plus réactif aux chocs. »

« Oxfam est enthousiaste à l’idée de travailler avec les organisations de la société civile, les agences gouvernementales et les partenaires du développement pour faire entendre la voix des citoyens vulnérables, en particulier celle des femmes, et contribuer à un système de protection sociale plus inclusif, plus responsable et plus transparent », annonce Mme Sophoan Phean, directrice nationale d’Oxfam pour le Cambodge.

Le projet « Advancing Social Protection in Cambodia » est piloté par le Conseil national de protection sociale du Cambodge et est mis en œuvre par l’OIT et l’UNICEF avec trois principaux objectifs. Premièrement, il vise à améliorer la prestation et la coordination de la sécurité sociale et de l’assistance sociale grâce à des systèmes modernisés.

Deuxièmement, il doit permettre d’étendre la couverture de la sécurité sociale à un plus grand nombre de travailleurs.

Enfin, il devra améliorer la qualité des services d’assistance sociale pour les personnes vivant dans une situation de vulnérabilité, tout en renforçant la capacité des programmes de protection sociale à consolider leurs moyens de subsistance et leur participation au marché du travail. Le projet a reçu un financement de près de 5,6 millions d’euros et se poursuivra jusqu’en 2024.

Organisation Internationale du Travail

M.Graeme Buckley, directeur du bureau national de l’OIT pour la Thaïlande, le Cambodge et le Laos, a déclaré : « La protection sociale vise à réduire et à prévenir les vulnérabilités économiques et sociales et la pauvreté. La crise du COVID-19 a souligné l’importance de cette protection pour promouvoir la résilience et soutenir la reprise économique.

Le projet contribuera à étendre la protection sociale à un plus grand nombre de femmes, d’hommes et de leurs familles et à accroître la couverture des régimes de sécurité sociale pour les travailleurs non couverts vers un système de protection sociale plus efficace, efficient, responsable et durable, sensible au genre, qui couvre les besoins des personnes tout au long du cycle de vie, et qui contribue à la réalisation d’un travail décent et d’une croissance économique efficace et inclusive. »

UNICEF

Mme Foroogh Foyouzat, représentante de l’UNICEF au Cambodge, a souligné que la protection sociale constituait l’un des outils les plus importants dont dispose l’UNICEF pour lutter contre la pauvreté endémique, qui a été exacerbée par les impacts socio-économiques du COVID-19 sur les citoyens les plus vulnérables du pays. L’investissement du gouvernement cambodgien dans la protection sociale avant et pendant la pandémie a favorisé le bien-être des citoyens, contribué à la stabilité économique et aidé à maintenir les résultats du développement pour les enfants, notamment par l’accès à l’éducation et aux services de santé.

Alors que le Cambodge s’apprête à se remettre de la pandémie de COVID-19, la réduction de la pauvreté et le renforcement de la résilience deviennent encore plus importants. Le soutien de l’Union européenne est crucial pour nous aider à renforcer le secteur de la protection sociale afin qu’il n’aide pas seulement les familles et les enfants cambodgiens à se remettre de la pandémie, mais à prospérer au-delà.

Source : UNICEF

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône