Cambodge : L’UE et l’OMS ensemble pour soutenir le système de santé et la lutte contre le COVID-19

L’Union européenne (UE) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont annoncé qu’elles allaient unir leurs forces pour soutenir la prévention et la réaction au COVID-19 ainsi que les menaces futures pour la sécurité sanitaire au Cambodge.


Dans un communiqué de presse conjoint publié le 2 juin 2021, l’Union européenne a annoncé qu’elle investirait, par l’intermédiaire de l’OMS, un montant total de plus de 2,8 millions d’euros (3,5 millions de dollars américains) sur trois ans pour aider le gouvernement royal du Cambodge à se préparer et à réagir au COVID-19, et aussi pour renforcer le système de santé. Ce financement s’inscrit dans le cadre d’un programme régional de santé spécifique UE-OMS visant à soutenir les États membres de l’ASEAN.

S.E. Mam Bunheng, ministre de la Santé, a déclaré :

« Le partenariat entre l’UE et l’OMS pour soutenir la préparation et la réponse au COVID-19 est un signe de solidarité et de coopération pour aider le pays pendant cette période difficile. Le ministère de la Santé continuera à travailler en étroite collaboration avec l’OMS pour renforcer le système de sécurité sanitaire du Cambodge »

Depuis plus d’une décennie, le Cambodge travaille à renforcer son système de sécurité sanitaire, y compris la capacité d’intervention en cas de pandémie, a déclaré le Dr Li Ailan, représentant de l’OMS au Cambodge.

« Cet investissement de l’UE et le partenariat contribueront à nos efforts collectifs pour répondre à la pandémie de COVID-19 et rendre le pays mieux préparé aux urgences de santé publique », a-t-elle ajouté.

L’Union européenne et ses États membres, en tant que « Team Europe », se sont engagés collectivement à travailler avec le royaume pour faire face aux conséquences sociales, économiques et environnementales de la pandémie de COVID-19, en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte. « Team Europe a fourni jusqu’à présent 2,2 milliards d’euros pour aider 92 pays à revenu faible ou intermédiaire, dont le Cambodge, à accéder aux vaccins COVID-19 : le dispositif COVAX. Nous sommes fiers que l’équipe européenne soit le principal contributeur de ce dispositif. L’Union européenne est également très heureuse que le Cambodge soit devenu le premier pays de la région Asie-Pacifique à recevoir 324 000 doses de vaccin le 2 mars 2021 grâce à la facilité COVAX », a déclaré S.E. Mme Carmen Moreno, ambassadrice de l’Union européenne au Cambodge.

« Au nom de l’Union européenne, je suis heureuse que l’UE ait signé un contrat avec l’OMS pour renforcer la capacité du Cambodge à répondre à la pandémie et à mettre en place un système de santé résilient. Ce soutien intervient maintenant, au moment où il est le plus nécessaire. La solidarité et l’action collective sont essentielles pour surmonter la crise du COVID19 au Cambodge, dans l’ASEAN et dans le reste du monde. Ensemble, nous sommes plus forts », a-t-elle ajouté.

Conformément au Règlement sanitaire international (2005), au plan stratégique mondial de préparation et d’intervention et à la stratégie Asie-Pacifique pour les maladies émergentes et les urgences de santé publique (APSED III), ce nouvel investissement vise à renforcer les systèmes de santé et à soutenir la préparation et l’intervention contre le COVID-19 au Cambodge, notamment par l’approche « aider les laissés pour compte ». Les fonds seront utilisés pour :

  • Mobiliser divers secteurs et communautés pour assurer la participation à la prévention, la préparation et la réponse

  • Répondre aux cas sporadiques, aux groupes de cas et à la transmission communautaire

  • Supprimer la transmission du virus

  • réduire le nombre de décès dus au COVID-19

Dans le cadre de son soutien au gouvernement royal du Cambodge, l’OMS a coordonné la réponse internationale à la pandémie de COVID-19 et a intensifié son engagement et sa collaboration avec les partenaires techniques et opérationnels, ainsi qu’avec les autres parties prenantes. L’UE est un atout supplémentaire bienvenu parmi les partenaires qui répondent à la pandémie de COVID-19 au Cambodge.

Sources : Union européenne et Organisation mondiale de la santé


32 vues0 commentaire