Cambodge : L’ONU propose un programme pour améliorer la sécurité alimentaire du pays d’ici 2030

L’ONU au Cambodge a élaboré une stratégie et recommandé des mesures à mettre en œuvre pour garantir l’existence de systèmes alimentaires durables au Cambodge, l’objectif étant que tous les Cambodgiens aient accès à une alimentation saine et équilibrée d’ici 2030.

Srey Hon, chiffonnière dans les rues de Phnom Penh
Srey Hon, chiffonnière dans les rues de Phnom Penh

Selon un document de 10 pages publié hier, le Cambodge a obtenu au cours des deux dernières décennies de solides résultats économiques et a réalisé des progrès significatifs en matière de développement économique tout en réduisant le taux de pauvreté élevé du pays.

Toutefois, malgré cela, les inégalités persistent dans le pays, 22 % de la population n’a toujours pas accès à une alimentation saine.

« Les taux de malnutrition restent élevés chez les enfants de moins de cinq ans, avec 32,4 % d’enfants souffrant de retards de croissance, 24 % d’insuffisance pondérale et 10 % de maigreur »

« Les taux de pauvreté et de malnutrition varient d’une province à l’autre. Les chiffres sont élevés dans les montagnes le long de la frontière cambodgienne. Le Cambodge fait partie des pays d’Asie du Sud-Est les plus vulnérables aux catastrophes naturelles, notamment en raison des effets du changement climatique », indique le rapport.

Toutefois, il souligne que de nombreux facteurs ont conduit à des changements dans le système alimentaire et propose un cadre politique et stratégique pour apporter des réformes dans divers secteurs.

« D’ici 2030, tous les Cambodgiens devraient avoir accès à des régimes alimentaires sains en mettant d’abord l’accent sur les femmes et les enfants, afin de briser le cycle intergénérationnel de la malnutrition et de s’attaquer à la transition nutritionnelle », suggère le rapport, notant que le Cambodge compte 15,5 millions d’habitants, dont la plupart sont des jeunes, 55,8 % ayant moins de 30 ans.

Le document ajoute que pour réaliser cette vision d’ici 2030, le Cambodge doit entreprendre des actions dans de multiples secteurs visant à assurer la sécurité alimentaire et à élargir l’accès aux services de santé et de nutrition.

Pour l’ONU, le Cambodge doit créer des emplois, sensibiliser les consommateurs par l’éducation et promouvoir la modernisation de l’agriculture et des chaînes de valeur alimentaires afin de diversifier les types de cultures nationales de manière inclusive et compétitive.

En outre, le Cambodge doit promouvoir la production d’aliments sains et sûrs, l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement et les habitudes de vie hygiéniques en sensibilisant le public et en améliorant la qualité des différents systèmes d’infrastructure, ainsi qu’en fournissant une assistance sociale accrue.

0 commentaire