Cambodge : L’aide en espèces pour les enfants de moins de 2 ans et les femmes enceintes se poursuit

Le gouvernement a fourni une aide en espèces d’un montant total de 14,36 millions de dollars à près de 240 000 femmes enceintes et enfants de moins de deux ans de juin 2019 au 28 décembre dernier. Le programme se poursuivra jusqu’en 2022.

Une ouvrière enceinte quitte son lieu de travail dans le district de Meanchey, à Phnom Penh, l’année dernière. Photo Heng Chivoan
Une ouvrière enceinte quitte son lieu de travail dans le district de Meanchey, à Phnom Penh, l’année dernière. Photo Heng Chivoan

Le porte-parole du ministère des Affaires sociales, des anciens Combattants et de la Réhabilitation des jeunes, Touch Channy, a déclaré hier qu’il s’agissait désormais d’un programme d’aide sociale permanent fourni par le ministère.

Le ministre des Affaires sociales, Vong Soth, s’est exprimé à ce sujet lors de la cérémonie d’ouverture du centre éducatif de réinsertion des jeunes, le 28 décembre :

« Jusqu’à présent, depuis 2019, nous avons fourni des services à près de 240 000 femmes enceintes et enfants, avec un budget total de l’État de 14,36 millions de dollars, et il s’agit désormais d’un programme d’assistance sociale permanent »

Le ministre a confirmé que cette initiative était différente des autres programmes d’assistance en espèces pour les familles pauvres et vulnérables pendant la lutte contre le Covid-19 qui ont été annoncés le 24 juin 2020 et ont duré jusqu’au 28 décembre 2021. Au cours de cette période de 17 mois, 700 000 familles bénéficiaires ont reçu une aide financée par un budget d’État de 502 millions de dollars.

Selon le ministère, le programme d’aide en espèces aux femmes enceintes et aux enfants de moins de deux ans vise à lutter contre la malnutrition des nourrissons et enfants des familles pauvres afin de favoriser leur croissance.

Pour recevoir de l’argent du programme, les femmes enceintes et les enfants de cette tranche d’âge doivent avoir une carte d’équité ou de priorité sanitaire, passer un test de grossesse et être vaccinées.

Ce programme se compose de trois étapes, dont la première consiste à verser 40 000 riels (10 dollars) aux femmes enceintes qui bénéficient de quatre examens prénataux. La deuxième étape prévoit le versement de 200 000 riels aux femmes lorsqu’elles accouchent. La troisième étape prévoit 40 000 riels à chaque fois que les femmes se présentent pour un examen de santé post-partum ou une vaccination avant que leurs enfants n’atteignent l’âge de deux ans, avec un maximum de 10 visites.

Voun Dara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône