top of page
Ancre 1

Cambodge & Infrastructures : Davantage de réseaux d'égouts et de décharges en perspective

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Sun Chanthol, s'est félicité de la mise en place de 12 systèmes de traitement des eaux et de sept décharges dans les principales villes cambodgiennes au cours des cinq dernières années, d'autres sont encore en cours de réalisation.

La station de traitement des eaux le long de la route 371 dans le district de Meanchey à Phnom Penh. Photo Hean Rangsey
La station de traitement des eaux le long de la route 371 dans le district de Meanchey à Phnom Penh. Photo Hean Rangsey

Dans une interview vidéo diffusée sur la plateforme de médias sociaux du ministère le 9 juillet, M. Chanthol s'est félicité du développement des réseaux d’égouts et des infrastructures de filtration des eaux usées au cours des cinq dernières années. Selon lui, cela atteste des efforts du ministère en matière de construction, de restauration et de réhabilitation.

« Au cours des cinq dernières années, nous nous sommes engagés à construire des installations de traitement des eaux usées, des égouts et des décharges », a déclaré le ministre.

Il a cité Sihanoukville, où un système de filtration des eaux usées de 16 hectares fonctionne, traitant jusqu’à 7 000 mètres cubes d’eaux usées par jour. Cependant, en raison de l’expansion rapide de la province, d’autres systèmes de filtration des eaux usées sont nécessaires.

« Nous avons rénové les systèmes existants et élaboré un plan directeur pour de nouvelles installations à Sihanoukville, grâce à un financement de notre ami, la Chine. Actuellement, nous examinons les détails du plan et recrutons une entreprise de construction », explique M. Chanthol.

« Dans la phase initiale, nous avons géré 40 000 mètres cubes par jour. Dans la phase suivante, nous avons doublé cette capacité et nous visons à atteindre une production quotidienne de 160 000 mètres cubes au fur et à mesure que la ville se développe », précise-t-il.

En ce qui concerne les systèmes d’égouts, M. Chanthol a exprimé sa gratitude pour les efforts collectifs déployés avec les partenaires de développement, notamment la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement (BAD) et la Corée du Sud, qui ont permis la mise en place de nombreux nouveaux systèmes d’égouts dans la province de Siem Reap.

Le 9 juillet, Nou Sovann, directeur exécutif de River Ocean Cleanup, a salué les efforts déployés par le ministère des Travaux publics et des Transports pour créer ces installations dans toutes les provinces et les améliorer considérablement.

« La ville de Kep s’enorgueillit d’une décharge modernisée. L’existence de telles installations dans l’ensemble du pays pourrait permettre de gérer de manière substantielle les déchets provinciaux », a fait remarquer M. Sovann.

Il poursuit : « En particulier, les systèmes de traitement des eaux usées dans les villes cambodgiennes sont essentiels pour empêcher les eaux usées de contaminer les rivières, les mers et les lacs, et ainsi préserver l’environnement.

Sovann a ajouté que si le travail diligent du gouvernement dans la construction des systèmes et des décharges est louable, leur efficacité sera entravée si les gens ne se débarrassent pas correctement de leurs ordures.

Cela nous rappelle que la solution aux problèmes d’eaux usées ne passe pas seulement par la modernisation des infrastructures, mais aussi par un changement des habitudes de la population.

Avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page