top of page
Ancre 1

Cambodge & Hommage : Disparition d'un jeune architecte passionné, Measbandol Poum

Il partageait abondamment et avec un enthousiasme sympathique ses découvertes concernant l'histoire de l'architecture dans le Royaume. Le Cambodgien Measbandol Poum est malheureusement parti, il y a quelques heures, victime d'un accident de la route.

Né à Phnom Penh, l’illustrateur numérique et architecte Measbandol Poum s’est rapidement concentré sur le dessin de bâtiments architecturaux anciens. Il a obtenu une licence en architecture et design en 2014 et a depuis participé à de nombreuses expositions dans ce domaine et a vite attiré l’attention du public local, mais aussi à l’étranger.

Lors d’une interview avec le magazine Prestige, le jeune homme expliquait que lorsqu’il étudiait à l’université, certaines matières l’obligeaient à effectuer des recherches approfondies sur la culture, la civilisation, l’histoire de l’art et de l’architecture, etc.

« En visitant divers endroits, j’ai constaté que certains bâtiments étaient délabrés et que les gens de mon âge n’en connaissaient peut-être même pas l’existence. En 2017, j’ai donc commencé à dessiner pour faire savoir au public qu’il existait autrefois un beau bâtiment ».

Selon lui, de nombreux bâtiments du patrimoine national avaient été gravement endommagés pendant la guerre. Leurs propriétaires actuels ne comprenaient pas leur histoire et ne souhaitaient pas les entretenir, et c’est pourquoi il avait décidé d’utiliser des dessins numériques pour « restaurer leur beauté perdue ».

Measbandol Poum souhaitait publier un livre sur l’histoire de l’architecture au Cambodge en utilisant ses dessins numériques comme référence. Il avait fait des recherches et dessiné de nombreux bâtiments architecturaux, depuis la période coloniale française jusqu’à l’ère du Sangkum Reastr Niyum, en particulier l’œuvre de M. Molyvann Vann.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Merci pour votre envoi !

bottom of page