Cambodge & Enseignement : Accompagner les jeunes élèves dans leur retour à l’école

Comment les nouveaux packages d’apprentissage à domicile assurent la transition entre l’apprentissage à domicile et l’enseignement à temps plein pour les élèves de 1re et 2e année.

UNICEF Cambodge/2021/Antoine Raab
UNICEF Cambodge/2021/Antoine Raab

Le cahier d’exercices de langue khmère de Lina Long Lyhour, 6 ans, semble déjà bien usé, couvert de traces de doigts et de plis moins d’une semaine après avoir mis la main dessus. Le cahier d’exercices fait partie des kits d’apprentissage à domicile distribués à tous les enfants de première et deuxième année du Cambodge.

La mère de Lyhour, Sam Chanta, rit en montrant une page déchirée qu’elle a dû réparer avec du ruban adhésif :

« Vous pouvez voir à quel point il l’aime, vu que je dois déjà le réparer ! »

Pendant qu’elle parle, Lyhour récite l’alphabet khmer du livre, comme pour prouver ce que dit sa mère.

Portrait de Lina Long Lisa, 8 ans, à la maison avec son frère Lina Long Lyhour.
Portrait de Lina Long Lisa, 8 ans, à la maison avec son frère Lina Long Lyhour.UNICEF Cambodge/2021/Antoine Raab

750 000 de ces kits d’apprentissage à domicile ont été distribués dans tout le Cambodge en octobre, en réponse aux perturbations de l’enseignement subies par les écoliers pendant la pandémie. Les kits comprennent du matériel d’étude conçu pour les enfants de première et de deuxième année, qui peut être utilisé en classe ou à la maison.

Ils sont donc idéaux pour la réouverture progressive des écoles cambodgiennes, où de nombreux jeunes élèves passeront la moitié de leur temps d’étude à l’école et l’autre moitié à la maison. Cela signifie également que si une école doit fermer temporairement, les enfants pourront toujours apprendre à la maison sans prendre davantage de retard.

Portrait de Chhem Torn Sitha, enseignante, qui a travaillé dur tout au long de la pandémie pour maintenir ses enfants scolarisés, créant même des groupes Facebook Messenger pour atteindre les étudiants qui avaient déménagé avec leur famille à Phnom Penh.
Portrait de Chhem Torn Sitha, enseignante, qui a travaillé dur tout au long de la pandémie pour maintenir ses enfants scolarisés, créant même des groupes Facebook Messenger pour atteindre les étudiants qui avaient déménagé avec leur famille à Phnom Penh. UNICEF Cambodge/2021/Antoine Raab

Les packs ont été créés par le ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports et ses partenaires du Capacity Development Partnership Fund, l’Union européenne, USAID, SIDA, le Global Partnership for Éducation (GPE) et l’UNICEF.

Leur conception s’est appuyée sur des recherches qui ont montré que les enfants trouvaient particulièrement difficile d’apprendre en ligne et que des supports d’étude imprimés, bien conçus et adaptés aux enfants, les aidaient mieux à rattraper l’enseignement qu’ils avaient manqué en classe.

« Les kits sont d’une grande aide pour aider les élèves à rattraper leur retard », confirme Chhem Thorn Sitha, qui enseigne dans une école primaire voisine.

« Lorsque les kits sont arrivés, nous avons rencontré les parents pour une réunion d’orientation afin de leur montrer comment utiliser le matériel d’étude, et tout le monde s’est accordé à dire qu’il serait utile. Grâce à ces kits d’apprentissage à domicile et au fait que les écoles rouvrent leurs portes, j’ai beaucoup plus d’espoir. Nous pouvons utiliser ces livres, mais aussi, lorsque nous voyons nos élèves en classe, nous pouvons vérifier ce qu’ils apprennent vraiment et quels sont leurs besoins. C’est la meilleure façon de les aider à rattraper leur retard. »

L’école de Sitha fonctionne actuellement à 50 % de sa capacité, ce qui signifie que les enfants assistent à la moitié des cours qu’ils auraient suivis avant le COVID. Les modules d’apprentissage à domicile peuvent apporter un soutien supplémentaire lorsque les élèves sont chez eux.

Le directeur de l’école, Sok Veng, confirme que les nouveaux matériels d’étude contenus dans les packs seront un outil important dans ses efforts pour s’assurer que tous les enfants rattrapent leur retard et reprennent leur scolarité avec succès. « Les enfants s’y sont intéressés dès qu’ils les ont vus. Ils ont tout de suite commencé à les lire, sans qu’on ait besoin de le leur dire. Le design est beaucoup plus moderne et attrayant que celui de nos anciens manuels, et cela stimule les enfants. J’aimerais beaucoup que les enfants plus âgés aient aussi un contenu de qualité comme celui-ci. »

Mme Sam, une parente d’élève de son école, est d’accord sur l’impact immédiat des packs d’apprentissage à domicile.

« La vérité est qu’il est vraiment difficile d’enseigner aux enfants uniquement par la télévision ou un smartphone, surtout pour les plus jeunes. Ces livres sont utiles et beaux. »

Mme Sam apprécie également les conseils conviviaux pour la famille les précautions à prendre contre le COVID qui étaient inclus dans tous les Packages. « Je peux leur apprendre et vérifier qu’ils se lavent les mains lorsqu’ils sont à la maison avec moi, mais les directives peuvent les aider à se rappeler comment rester en sécurité même lorsqu’ils quittent la maison et vont à l’école. »

Sa fille, Lina Long Lisa, a hâte de mettre en pratique toutes les leçons lorsqu’elle retournera en classe. Elle dit, à voix basse, qu’elle s’est sentie malheureuse pendant la pandémie. « J’aime lire, et j’essaie vraiment d’écrire correctement. J’ai hâte d’apprendre à mieux écrire mes chiffres et mes lettres ». Elle a déjà utilisé les supports d’étude du Home Learning Package avec son professeur et sa mère, et les a trouvés utiles dans les deux cas.

Si les kits d’apprentissage à domicile ne pourront jamais remplacer l’enseignement en présentiel pour des élèves enthousiastes comme Lisa, ils ont été conçus pour faciliter la transition vers le retour en classe.

En aidant les enfants à rattraper leur retard scolaire et en réduisant le risque de nouvelles flambées perturbatrices, ils ouvriront la voie du retour à un enseignement à temps plein pour tous les enfants cambodgiens.

Jaime Gill- UNICEF

0 commentaire