Cambodge : Dix ans d’EuroCham et les vœux de son président Tassilo Brinzer

La Chambre de Commerce européenne au Cambodge fête actuellement ses dix ans. En raison du contexte de crise sanitaire, pas de festivités dans l'immédiat. Toutefois, son président actuel, Tassilo Brinzer, a tenu à exprimer ses vœux pour cet anniversaire.

Tassilo Brinzer
Tassilo Brinzer. Photo par Jérémie Montessuis - Eurocham

Contribution

« EuroCham Cambodge a été créée il y a 10 ans pour donner une voix unifiée aux nombreuses entreprises et entrepreneurs européens qui ont tant contribué à la résurrection de l’économie cambodgienne au cours des dernières décennies, ainsi que pour établir un partenariat solide et efficace avec le gouvernement royal cambodgien qui pouvait soutenir cette croissance par des apports concrets en matière de défense des intérêts, de services aux entreprises et de promotion du commerce.

J’ai eu la chance d’être le président du groupe d’affaires allemand cofondateur à l’époque, et d’avoir eu des homologues visionnaires à la tête des chambres française et britannique qui étaient tout aussi convaincus que ce n’est qu’en nous unissant que nous pouvions aider le gouvernement royal et nos membres à poursuivre le renforcement de l’économie cambodgienne.

Notre objectif était de promouvoir le Cambodge auprès d’un plus grand nombre d’investisseurs internationaux, non seulement européens, mais aussi de pays de la région ASEAN et du monde entier, et je pense qu’EuroCham a réussi à faire passer le message.

Issus d’un milieu économique ouvert et libéral, nous avons tous pu constater les énormes avantages que des frontières ouvertes, des flux de capitaux et des échanges commerciaux libres, ainsi qu’un environnement réglementaire fondé sur des règles, peuvent apporter à des acteurs économiques qui jouent en équipe.

Le Cambodge, avec sa situation géographique exceptionnelle et sa population dévouée et innovante, pourrait bien devenir un phare du libre-échange et de l’investissement ainsi que de la croissance économique durable et équitable dans la région, et nous nous réjouissons de poursuivre notre travail aux côtés de nos partenaires dans les décennies à venir.

Redressement après-COVID

En particulier, le redressement post-pandémie nécessite des entrepreneurs, des législateurs et des régulateurs audacieux, dévoués et innovants qui, ensemble, pourront remettre ce grand pays, son économie et tant de moyens de subsistance sur la voie de la prospérité dans les années à venir.

Dominique Catry lors du lancement d'Eurocham en 2011
Dominique Catry lors du lancement d'EuroCham en 2011

Contributeurs du succès

Je voudrais remercier toutes les personnes merveilleuses qui ont contribué à EuroCham et à son travail au cours de la dernière décennie, en particulier notre co-fondateur et premier président, Dominique Catry de la CCFC, notre chapitre français actuel ; Daniel Parkes et Matthew Rendall, qui ont amené la chambre de commerce britannique à rejoindre EuroCham ; Emmanuel Menanteau ; et Arnaud Darc, qui a donné à l’organisation sa forme actuelle ; les responsables de tous les autres groupes d’entreprises européens qui ont rejoint cette grande organisation représentant l’Italie, le Benelux et les pays nordiques, et tous les membres individuels et les entreprises, qui nous rejoignent par le biais d’adhésions directes et par une participation active à nos comités sectoriels et à nos événements. En outre, je tiens à remercier nos directeurs, qui ont consécutivement construit la chambre grâce à leur travail acharné et leur dévouement : Atanaska Kalcheva-Guillaudau, Sheila Scopis, Ratana Phurik-Callebaut, Blaise Killian et aujourd’hui, Denis Sainte-Marie. Et, enfin, je voudrais remercier notre équipe, une formidable combinaison d’experts cambodgiens et européens qui sont incroyablement dévoués à leur travail, à nos membres et au Cambodge dans son ensemble. »

30 vues0 commentaire