Cambodge & Diplomatie : 65 années de liens privilégiés entre la Russie et le Royaume

Le 13 mai 2021 marquait le 65e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Fédération de Russie et le Royaume du Cambodge.

S.E. Hun Sen et Vladimir Poutine
S.E. Hun Sen et Vladimir Poutine

Après plus de six décennies de développement du partenariat bilatéral, il est temps de se pencher sur l'histoire de notre coopération et de nos réalisations afin d'ouvrir la voie à un avenir plus radieux.

Historique

L'échange de notes entre les missions diplomatiques de l'URSS et du Cambodge a eu lieu les 23 avril et 13 mai 1956, et a été rapidement suivi par la visite du prince Norodom Sihanouk en Union soviétique. Il a été accueilli à Moscou et à Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), a rencontré les dirigeants soviétiques et a pu voir les réalisations de l'État socialiste.

« Cette visite a marqué le début d'une coopération bilatérale de longue date, avec une aide au développement des infrastructures, des soins de santé et de l'éducation au Cambodge, des échanges culturels et éducatifs et une formation professionnelle »

Après la période tragique où le régime des Khmers rouges a régné sur le royaume, les relations bilatérales ont été restaurées. Moscou a participé aux efforts de reconstruction du Cambodge, en envoyant ses experts pour aider à la renaissance du pays, en accueillant les jeunes cambodgiens dans les universités soviétiques et en encourageant la formation du personnel local.

Aujourd'hui, la Russie considère le Cambodge comme un partenaire fiable dans la région Asie-Pacifique, et se félicite de l'intensité du dialogue politique bilatéral.

Les 23-24 novembre 2015, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev est venu au Cambodge pour une visite historique. De nombreux documents ont été signés, portant sur les relations interpartites, l'information, la santé, la sécurité et les dimensions culturelles. Du 17 au 19 mai 2016, le Premier ministre Hun Sen est arrivé à Moscou puis à Sotchi, où il a participé au 20e sommet de dialogue Russie-ASEAN et a eu un entretien avec le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine.

Des interactions étroites entre les parlements des deux États, des contacts réguliers entre leurs ministères des affaires étrangères, ainsi que des contacts interpersonnels constants assurent le renforcement des liens bilatéraux.

S.E. M. Anatoly Borovik, Ambassadeur de la Fédération de Russie au Royaume du Cambodge
S.E. M. Anatoly Borovik, Ambassadeur de la Fédération de Russie au Royaume du Cambodge

Intensifier la coopération

Aujourd'hui, l'intensification et l'expansion des échanges commerciaux entre la Russie et le Cambodge constituent l'un des objectifs clés de ces relations.

« Les deux nations ont toujours travaillé ensemble pour développer le commerce bilatéral, promouvoir les liens économiques et créer des conditions favorables à l'activité commerciale »

À cet égard, il est important de noter le rôle de la Commission intergouvernementale Russie-Cambodge sur la coopération commerciale, économique, scientifique et technologique, qui contribue remarquablement à la promotion des interactions bilatérales dans un large éventail de domaines, notamment la technologie, la médecine, l'éducation et les TIC. Bien que la pandémie ait perturbé les plans initiaux, nous attendons la 11e session de la Commission intergouvernementale qui sera organisée cette année.

L'une des composantes remarquables des relations entre la Russie et le Cambodge est leur dialogue dans le domaine humanitaire. Ces dernières années, il y a eu une intensification marquée des échanges de délégations et de la participation aux événements culturels, un développement cohérent du dialogue en matière d'éducation et de politique de la jeunesse. Depuis le début des années 1980, plus de 8 000 Cambodgiens ont étudié en URSS et en Russie, et mon pays s'est engagé à continuer à faire progresser cette dimension.

Combattre la pandémie ensemble

Aujourd'hui, alors que le monde entier est confronté à la pandémie de coronavirus, nos deux pays déploient tous leurs efforts pour surmonter ce redoutable défi.

Le gouvernement royal a adopté des mesures rapides pour contenir la propagation de la pandémie, les professionnels des services médicaux, de la police et de l'armée se dévouant sans compter pour la sécurité et le bien de toute la nation.

Dans ce contexte, c'est un honneur de voir l'hôpital de l'amitié khméro-soviétique être sur le front de la lutte contre le dangereux virus du coronavirus.

« Construit à l'origine comme un cadeau soviétique au Cambodge, l'hôpital a aujourd'hui démontré son efficacité et sa capacité à prendre soin de la population »

Malgré la pandémie, la Russie et le Cambodge continuent d'interagir au sein de diverses organisations et plateformes internationales par vidéoconférence, faisant preuve de solidarité dans le cadre des Nations unies, de la réunion Asie-Europe et de l'ASEAN. Le 7 septembre 2020, le Cambodge, en tant que pays hôte de l'ASEM, la Russie et d'autres coordinateurs régionaux ont adopté la déclaration ministérielle de l'ASEM sur le COVID-19, réaffirmant le vœu de combattre la maladie.

Nous nous félicitons que le Royaume prenne son tour de coordinateur du Partenariat de dialogue Russie-ASEAN, qui célèbre cette année son 25e anniversaire et les 30 ans de l'établissement des relations entre la Russie et l'ASEAN. Mon pays soutient et attend avec impatience le 13e sommet de l'ASEM qui se tiendra en novembre 2021 et qui sera accueilli par le Cambodge.

Au cours des 65 dernières années, les relations entre les deux nations ont continué à s'épanouir. Nous sommes prêts à embrasser l'avenir pour approfondir davantage l'amitié traditionnelle et la confiance mutuelle entre les deux peuples de Russie et du Cambodge.

Par S.E. M. Anatoly Borovik, Ambassadeur de la Fédération de Russie au Royaume du Cambodge