Cambodge : De la nécessité de protéger les plaines et forêts inondables du lac Tonlé Sap

Le lac Tonlé Sap est le cœur battant du Cambodge, le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est et l’une des zones humides les plus productives et les plus riches en biodiversité du monde.

des pièges à poissons en forme de flèche et des terres agricoles ont été créés dans les forêts inondées
Des pièges à poissons en forme de flèche et des terres agricoles ont été créés dans les forêts inondées

Zone privilégiée

Les forêts et les plaines inondables qui entourent le lac offrent un abri et de la nourriture à de nombreuses espèces de poissons migrateurs et résidents.

La forêt inondée est également une zone privilégiée pour les activités de subsistance où des pièges à poissons en forme de flèche et des terres agricoles ont été créés dans les forêts inondées qui entourent le lac Tonlé Sap.

Malheureusement, le lac Tonlé Sap est continuellement menacé par des facteurs naturels et humains. Depuis 2015, un manque de pluie dû aux conditions d’El Niño et l’exploitation de barrages sur le Mékong ont contribué à des niveaux d’eau sévèrement bas dans le lac Tonlé Sap. Les faibles niveaux d’eau et les conditions de sécheresse sont ensuite exacerbés par le changement climatique, plus particulièrement par l’augmentation et la constance des chaleurs extrêmes.


terres agricoles résultant de la déforestation dans la zone de forêt inondée du lac Tonlé Sap.
Terres agricoles résultant de la déforestation dans la zone de forêt inondée du lac Tonlé Sap.

Feux de forêt

Ces dernières années, ces conditions ont alimenté des feux de forêt dans toute la région. Si certains incendies sont d’origine naturelle, comme la foudre, l’homme contribue également au problème. Certains feux de forêt sont déclenchés accidentellement par ceux qui brûlent de l’herbe ou du bois de chauffage. Les gens déclenchent également des feux accidentellement en jetant des mégots de cigarettes sur des feuilles ou des herbes séchées ou en n’éteignant pas correctement les feux de cuisson. Plus inquiétant encore, certains feux de forêt sont allumés intentionnellement, lorsque des personnes coupent et brûlent des forêts inondables pour dégager la zone et la convertir en terres agricoles. Certains utilisent également la déforestation pour revendiquer la propriété des terres.

Tous ces facteurs, qu’ils soient le fait de la nature ou de l’homme, contribuent à la disparition des forêts inondées qui constituent un important refuge et un habitat de reproduction pour les poissons. Cela aggrave les menaces qui pèsent sur les populations de poissons du lac Tonlé Sap. En outre, la surpêche et les pratiques de pêche destructrices contribuent fortement au déclin des populations de poissons. Il est courant que les pêcheurs posent de longs pièges en forme de flèche (Lob Lok) qui bloquent complètement les canaux des rivières et capturent ainsi de nombreux poissons. Malheureusement, pour poser ces pièges, il faut abattre certains des arbres situés à la lisière de la forêt et parfois même d’autres arbres pour servir de poteaux afin de stabiliser le piège.

Engins de pêche illégaux

L’utilisation d’engins de pêche illégaux est également courante, la plupart d’entre eux ciblant une grande variété de poissons, y compris les espèces les plus vulnérables. Si les pratiques ne changent pas, la perte de l’habitat forestier inondé, les pratiques de pêche préjudiciables et l’utilisation d’engins de pêche illégaux pourraient contribuer au déclin rapide des populations de poissons dans le lac Tonlé Sap et le fleuve Mékong.

Appel

Wonders of the Mékong demande instamment aux pêcheurs et aux personnes vivant près du lac Tonlé Sap d’être attentifs à la manière dont leurs actions peuvent mettre en danger les forêts inondées et les poissons qui y vivent. Unissons-nous et contribuons au maintien des forêts inondées afin de protéger les populations de poissons et de préserver la santé du lac Tonlé Sap et du Mékong.

Par Chhut Chheana / USAID Wonders of the Mekong avec l’aimable autorisation de Cambodianess

Nota : Wonders of the Mekong (USAID)est un projet qui mène des recherches appliquées et cherche à élaborer des produits de sensibilisation et de communication pour mettre en évidence les valeurs économiques, écologiques et culturelles de la biodiversité et des services écosystémiques associés au cours inférieur du Mékong.