Cambodge : Départ à la retraite du « HeroRAT » Magawa

Le « HeroRAT » Magawa prendra sa retraite ce mois-ci après cinq ans de service, a annoncé APOPO, organisation non gouvernementale belge qui forme des rats géants pour détecter les mines terrestres.

Le « HeroRAT » Magawa
Le « HeroRAT » Magawa

Au cours de son illustre carrière de cinq ans, le travail de HeroRAT Magawa a directement sauvé la vie d’hommes, de femmes et d’enfants impactés par des mines terrestres cachées et d’autres résidus mortels de la guerre. Chaque découverte qu’il a faite a réduit le risque de blessure ou de mort pour les habitants du Cambodge.

Magawa est un rat géant africain, né en Tanzanie en novembre 2014 qui a grandi au centre de formation et de recherche d’APOPO en Tanzanie où il a appris à détecter les explosifs en utilisant son incroyable sens de l’odorat. Magawa a ensuite rejoint Siem Reap au Cambodge en 2016, où il a entamé sa fructueuse carrière.

« Selon APOPO, à ce jour, Magawa a découvert 71 mines terrestres et 38 charges non explosées, ce qui fait de lui le HeroRAT le plus performant de l'ONG »

Au cours des cinq dernières années, il a contribué à déminer plus de 225 000 mètres carrés de terrain, permettant aux communautés locales de vivre, de travailler, et de se déplacer sans craindre de perdre la vie ou d’être grièvement blessées.

En septembre dernier, le vétéran Magawa s’est vu remettre officiellement une médaille d’or — l’équivalent animal de la George Cross — par le directeur général de la PDSA, Jan McLoughlin. Il est le premier rat à recevoir une médaille depuis que l’organisation caritative honore les animaux, il y a 77 ans, rejoignant ainsi un groupe de chiens, de chevaux, de pigeons et de chats particulièrement courageux.

Le programme d’APOPO au Cambodge a débuté en 2016 et permet désormais de déminer plus de terres chaque année que tout autre programme d’APOPO. Rien qu’en 2020, APOPO Cambodge a dégagé 4 389 935 mètres carrés. Cela n’aurait pas été possible sans l’aide de petits héros comme Magawa.

La semaine dernière, un groupe de 20 rats détecteurs de mines récemment formés, arrivés au Cambodge en mars, ont été testés par le Centre cambodgien d’action contre les mines (CMAC) et ont réussi avec brio. Toutes les nouvelles recrues ont traversé une période d’acclimatation et de recyclage avec leurs nouveaux instructeurs cambodgiens. Maintenant qu’elles ont reçu leur accréditation externe, elles ont été autorisées à rejoindre l’équipe Magawa sur les champs de mines.

Sources : APOPO & PDSA