Cambodge & Coopération : Siem Reap accueillera les ministres de l'économie de l'ASEAN

Le Premier ministre Hun Sen doit prononcer le 14 septembre le discours d’ouverture de la 54e réunion des ministres de l’Économie de l’ASEAN (AEM), une réunion stratégique visant à promouvoir la coopération et les activités économiques régionales.

Le ministre du Commerce, Pan Sorasak, dirige une réunion préparatoire avant la 54e réunion des ministres de l’Économie de l’ASEAN (AEM) et les réunions annexes qui doivent débuter le 11 septembre. Photo Ministère du Commerce
Le ministre du Commerce, Pan Sorasak, dirige une réunion préparatoire avant la 54e réunion des ministres de l’Économie de l’ASEAN (AEM) et les réunions annexes qui doivent débuter le 11 septembre. Photo Ministère du Commerce

En tant que représentant national du Conseil de la Communauté économique de l’ASEAN, le ministère du Commerce doit accueillir la réunion de l’AEM et les réunions annexes qui se tiendront dans la province de Siem Reap du 11 au 18 septembre, indique le ministère dans son communiqué de vendredi dernier.

Cette réunion des ministres de l’Économie du Cambodge-Laos-Myanmar-Vietnam (CLMV) et d’autres réunions consultatives entre l’AEM et les partenaires de dialogue sont prévues du 16 au 18 septembre.

L’ordre du jour prévoit des discussions sur les progrès de l’intégration régionale, l’état d’avancement des résultats économiques prioritaires dans le cadre de la troisième présidence cambodgienne de l’ASEAN — sur le thème « ASEAN ACT: Addressing Challenges Together », la reprise économique post-Covid, les relations économiques extérieures de l’Union et la demande d’adhésion du Timor oriental.

S’adressant à nos partenaires du Post, Ky Sereyvath, chercheur en économie à l’Académie royale du Cambodge, recommande aux dirigeants économiques et aux partenaires de la communauté de se pencher sur des questions telles que le commerce interrégional, les chaînes de valeur, le transfert de technologies industrielles et le partage d’informations entre banques centrales :

« Bien que les membres de l’ASEAN offrent des produits distincts, il existe des chevauchements. Lorsque plusieurs pays proposent le même produit, ceux qui sont les plus avancés sur le plan technologique doivent fournir aux autres les compétences nécessaires à la transformation des produits ou les aider à acheter des matières premières. »

M. Sereyvath a également ajouté que la coopération interrégionale entre les banques centrales soutiendrait les systèmes bancaires des membres et les empêcherait de s’effondrer en cas de crise financière.

Dans son communiqué, le ministère précise que le Cambodge est prêt à travailler en étroite collaboration avec tous les États membres, les partenaires et le secrétariat de l’ASEAN « afin de poursuivre les efforts visant à reconstruire la communauté économique régionale et à accélérer la reprise ».

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône