Cambodge & Coopération : Les détails concernant les réfugiés fuyant les talibans restent vagues

Des responsables du ministère de l’Immigration et de l’Intérieur se sont réunis lundi pour discuter du projet d’accueil des réfugiés afghans.

Photo du Département général de l’immigration
Photo du Département général de l’immigration

Le Premier ministre Hun Sen a déclaré le 28 août que le Cambodge accepterait un maximum de 300 réfugiés à la demande de The Asia Foundation. Des milliers d’Afghans ont fui leur pays après la victoire militaire des talibans et leur retour au pouvoir en août.

Cependant, les responsables ont jusqu’à présent peu d’informations sur le nombre de personnes qui arriveront au Cambodge dans un premier temps ou sur la date de leur arrivée.

Le porte-parole du département de l’immigration, le général Keo Vanthan, a déclaré que le département ne disposait que des directives du ministère de l’Intérieur pour se préparer à l’accueil des réfugiés d’Afghanistan.

« Nous ne savons encore rien », a-t-il déclaré.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Kuy Kuong, et celui du ministère de l’Intérieur, Khieu Sopheak, ont déclaré qu’ils ne savaient pas quand les réfugiés arriveraient.

Cependant, le Département général de l’immigration a déclaré lundi sur Facebook qu’ils pourraient arriver bientôt. Son rôle est de leur délivrer des visas et de leur permettre d’utiliser des cartes d’identité comme documents de voyage.

Les réfugiés afghans seront exemptés des exigences médicales pour entrer au Cambodge, mais devront mettre en œuvre certaines mesures telles que des tests et des contrôles de température.

Le directeur général du département de l’immigration, Kirth Chantharith, a déclaré au cours de la réunion que les agents du département étaient en première ligne des préparatifs pour accueillir les réfugiés.

Mao Sopha et Phoung Vantha avec l’aimable autorisation de Cambodianess

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône