top of page
Ancre 1

Cambodge & Coopération : EuroCham courtise 11 nations d’Europe centrale et orientale

L’Association des entreprises d’Europe centrale et orientale (CEEBAC) a été officiellement lancée au Cambodge jeudi dernier, dans l’espoir de promouvoir les liens commerciaux et les investissements avec la région. Il s’agit en particulier accroître les expéditions de marchandises cambodgiennes alors que le marché européen représente actuellement environ un cinquième des exportations totales du Royaume.

Selon le ministère du Commerce, les exportations cambodgiennes vers l'UE en 2022 ont été évaluées à 4,045 milliards de dollars, soit une hausse de 25 % par rapport aux 3,229 milliards de dollars enregistrés en 2021. Photo The Post
Selon le ministère du Commerce, les exportations cambodgiennes vers l'UE en 2022 ont été évaluées à 4,045 milliards de dollars, soit une hausse de 25 % par rapport aux 3,229 milliards de dollars enregistrés en 2021. Photo The Post

La CEEBAC rejoint une liste croissante de sections nationales de la Chambre de commerce européenne (EuroCham), qui comprend la Chambre de commerce et d’industrie France-Cambodge (CCIFC), la Chambre de commerce britannique au Cambodge, la Chambre de commerce nordique au Cambodge, l’Association des entreprises italo-cambodgiennes et Benelux Cambodge, indique EuroCham Cambodge dans son communiqué.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement, le président d’EuroCham Cambodge, Tassilo Brinzer, a fait l’éloge du CEEBAC, qu’il a présenté comme une plateforme permettant de renforcer les liens entre le Cambodge et l’Europe :

« L’Europe centrale et l’Europe de l’Est sont des régions européennes à la croissance très innovante et qui ont beaucoup à offrir au Cambodge en matière de commerce, d’investissement et d’échanges culturels. »

« La CEEBAC, en tant que dernière grande section d’EuroCham, offre un cadre à 11 autres pays au sein de la grande famille de 27 pays d’EuroCham. Je suis certain qu’elle se fera entendre et qu’elle deviendra un élément très important de notre communauté. Le lancement de CEEBAC offre une nouvelle plateforme pour renforcer les partenariats économiques entre encore plus de pays d’Europe et le Cambodge, et offre des opportunités pour plus d’engagements bilatéraux avec le soutien d’EuroCham Cambodge », a-t-il déclaré.

Le PDG de Pi Pay, Tomas Pokorny, originaire de la République tchèque, se déclare enthousiasmé de la manière dont le CEEBAC pourrait contribuer à renforcer les liens entre le Cambodge et son pays.

Le PDG de Pi Pay, Tomas Pokorny, originaire de la République tchèque
Le PDG de Pi Pay, Tomas Pokorny, originaire de la République tchèque. Photo The Post

« Le soutien du gouvernement est une bonne chose, mais à moins de bénéficier d’un soutien commercial de la part d’institutions privées, il est difficile de construire des liens économiques. Il faut donc aller de pair avec des partenariats public-privé. C’est pourquoi la création du CEEBAC sous l’égide de l’EuroCham, avec des liens avec les deux segments, semble être la bonne décision », a-t-il annoncé.

M. Pokorny a identifié la technologie et l’ingénierie ainsi que l’alimentation et les boissons, « en particulier les produits laitiers, la viande, le vin et les produits secs », comme des domaines potentiels pour le commerce entre le Cambodge et la région représentée par la CEEBAC.

Il a également évoqué la réputation de l’Europe de l’Est en matière de fabrication de machines légères et lourdes, en faisant un clin d’œil aux industries médicales et aéronautiques en particulier.

Potentiel

Le potentiel du Royaume en matière de partenariats est souligné par sa situation géographique favorable, a-t-il aussi affirmé.

« Le Cambodge pourrait prospérer en tant que plaque tournante commerciale pour la région et jouer un rôle beaucoup plus important. Pour l’instant, la plupart des voies de transport passent par la Thaïlande ou le Vietnam, mais le Cambodge est dans une position bien meilleure, capable de relier l’Europe centrale et orientale à l’Asie du Sud-Est et à l’Asie de l’Extrême-Orient », a-t-il suggéré.

Selon le ministère du Commerce, les échanges Cambodge-UE se sont élevés à 4,857 milliards de dollars l'année dernière, en hausse de 15,9% par rapport à 2021 et les importations du Royaume en provenance du bloc européen représentait 812 millions de dollars, soit une baisse de près de 16 %.

les exportations cambodgiennes vers l'UE en 2022 ont été évaluées à 4,045 milliards de dollars, soit une augmentation de 25 % par rapport aux 3,229 milliards de dollars enregistrés en 2021.

Ces chiffres indiquent que l'excédent commercial du Royaume avec l'UE a atteint 3,23 milliards de dollars l'année dernière, contre 2,27 milliards de dollars en 2021.

11 pays supplémentaires

La déclaration d’EuroCham Cambodge fournit une « liste provisoire » des pays qui seront soutenus par la CEEBAC, à savoir l’Autriche, la Bulgarie, la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie.

Parmi ces pays, seule la Pologne figure depuis le début de l’année dans les bulletins provisoires des douanes (GDCE) sur les « statistiques du commerce international de marchandises », qui contiennent des données sur les principaux partenaires commerciaux du Royaume, les destinations d’exportation et les marchés sources d’importation.

Les exportations de marchandises cambodgiennes vers la Pologne ont atteint 14,218 millions de dollars au cours de la période janvier-février, soit une baisse de 40,3 % en glissement annuel. Le pays d’Europe centrale a été la 20e destination des exportations du Royaume en janvier et février 2023.

De même, les statistiques des douanes indiquent que l'Allemagne a été le premier partenaire commercial du Cambodge dans l'UE en 2022, avec 1,247 milliard de dollars, en hausse de 19,28 % en glissement annuel, suivie par la Belgique (731,612 millions de dollars, + de 32,29 %), les Pays-Bas (596,712 millions de dollars, + 26,95 %), la France (542,369 millions de dollars, + 25,92 %) et l'Espagne (503,778 millions de dollars, +38,66 %).

L'Allemagne a également été le plus gros acheteur européen de marchandises cambodgiennes, avec 1,084 milliard de dollars, soit une augmentation de 23,03 %, suivie par la Belgique (642,014 millions de dollars ; + 26,34 %), les Pays-Bas (552,626 millions de dollars ; + 25,21 %), l'Espagne (474,764 millions de dollars ; + 39,05 %) et la France (423,131 millions de dollars ; + 27,89 %).

Les cinq marchés - Allemagne, Belgique, Pays-Bas, France et Espagne - ont donc contribué pour près de 74,6 % au total des échanges Cambodge-UE et ont représenté plus de 78,5 % des exportations du Royaume vers l'Union.

Source Eurocham

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加

Merci pour votre envoi !

bottom of page