Cambodge & Confinement : L’industrie textile appelle à un accord pour les livraisons tardives

L’Association des fabricants de vêtements au Cambodge (GMAC - Garment Manufacturing Association in Cambodia) vient de lancer un appel à la compréhension des acheteurs en cas de livraison tardive de produits vestimentaires en raison des mesures de verrouillage en cours.

Illustration CTW - Cambodia
Illustration CTW - Cambodia

Rappelons qu’en raison de l’incident du 20 février, le gouvernement royal du Cambodge a annoncé le 14 avril qu’il imposerait un verrouillage de deux semaines sur toute la capitale de Phnom Penh et la ville de Takhmao dans la province de Kandal du 15 au 28 avril pour contenir la propagation du COVID — 19. L’ordonnance exige que toutes les activités non essentielles soient provisoirement mises à l’arrêt et impose aux gens de ne pas quitter leur domicile.

« Le secteur de la fabrication de vêtements, de chaussures et d’articles de voyage n’est pas considéré comme un secteur essentiel pendant le verrouillage et nous devons donc rester unis », indique l’association.

Le verrouillage provoque également des perturbations dans le secteur de la logistique et nous ne sommes pas en mesure de transporter librement les matières premières et/ou les produits finis, précise le document.

Les exportations du textile du Cambodge étaient évaluées à 9,5 milliards de dollars américains en 2020
Les exportations du textile du Cambodge étaient évaluées à 9,5 milliards de dollars américains en 2020

En outre, certaines entreprises membres de l’association et qui ne se trouvent pas dans les zones de verrouillage, sont également affectées, car leur personnel réside à Phnom Penh et Takhmao, ce qui l’empêche de se rendre au travail, a-t-il poursuivi.

« Ces usines sont incapables de fonctionner normalement. Cela peut entraîner des retards dans la production ainsi que le non-respect des délais de livraison préalablement convenus », souligne le GMAC.

« Nous aimerions faire appel à votre compréhension pour faciliter et prendre des dispositions pour aider à faire face à cette situation particulière. Nous vous exhortons tous à ne pas punir nos entreprises pour cette situation qui échappe à notre contrôle », conclut le GMAC.

Par Chea Vannak — AKP