Cambodge & Brèves éco : Explications pétrolières et belle année 2020 pour l'export du riz

PM Hun Sen : Le Cambodge dépensera intelligemment les recettes pétrolières

Ek Tha, Porte-parole du Conseil des ministres et Conseiller au ministère de l’Information a tenu à apporter quelques précisions concernant l’extraction de pétrole cambodgien dans le Golfe de Thaïlande :

Bloc A, exploité par KrisEnergy

La première goutte de pétrole cambodgien tant attendue a été extraite le 29 décembre 2020. Le Premier ministre a déclaré : « Notre nation s’assurera que ces revenus pétroliers seront une bénédiction, pas une malédiction, et que l’argent ira à soutenir les secteurs prioritaires de la santé et de l’éducation ». Les Cambodgiens de tous horizons étaient, selon Ek Tha, impatients d’entendre le Premier ministre annoncer la bonne nouvelle lors de son discours concernant l’extraction de pétrole du Cambodge dans le Bloc A, avec un investissement de la société d’exploration pétrolière et gazière de Singapour, KrisEnergy. Bien que l’on ne sache pas encore précisément le montant des bénéfices que le royaume tirera de cette exploitation, les médias ont indiqué que la plate-forme à cinq puits atteindra un rendement de pointe de 7500 barils par jour une fois que les quatre puits supplémentaires seront achevés.

S’adressant à la nation sur la chaîne de télévision publique TVK, le 29 décembre 2020, le Premier ministre a déclaré :

« Le pays a attendu 30 ans avant que la production pétrolière ne devienne une réalité »

Il a rappelé qu’en 1991, Enterprise Oil, basée au Royaume-Uni, était entrée dans le processus d’appel d’offres et était devenue la première compagnie pétrolière à signer un contrat d’exploration au Cambodge, dans le bloc A. Toutefois, ce partenariat avait été annulé après l’Accord de paix de Paris de 1991. En 1994, le Premier ministre et le prince Norodom Ranariddh s’étaient rendus sur place. Enterprise Oil s’est par la suite retiré de l’accord et a ensuite été remplacé par US Chevron. Bien qu’aucune goutte de pétrole n’ait été extraite entre 1999 et 2000, il y avait déjà des signes de préoccupation du Fonds monétaire international (FMI), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de la Banque mondiale (BM) et de la Banque asiatique de développement (BAD), parmi d’autres, demandant au gouvernement cambodgien comment il allait dépenser les revenus pétroliers. Ils avaient déjà l’expérience de mauvaises leçons en provenance de quelques pays les moins avancés (PMA) où les recettes pétrolières devinrent une malédiction plutôt qu’une bénédiction.

« Beaucoup de gens n’arrêtaient pas de me demander si cela deviendra une bénédiction ou une malédiction. Je leur avais répondu que, puisque nous n’avions pas encore extrait de pétrole, nous ne devions pas en parler », a rappelé le Premier ministre Hun Sen :

« Nous n’avions pas attrapé de poisson à ce moment-là et ils nous ont déjà demandé si le poisson allait être frit ou cuit au four ou transformé en soupe… cela n’avait aucun sens »

Selon Ek Tha, grâce aux efforts du gouvernement royal et à la participation active de Kris Energy, l’exploitant du projet, la construction et l’installation des installations et équipements nécessaires au processus de production des ressources pétrolières du Cambodge se sont achevées avec succès.

« Le démarrage de cette production pétrolière est une bénédiction pour le Cambodge », a ajouté S.E. Hun Sen. « Il s’agit d’une première étape importante pour le Cambodge dans le renforcement des capacités nationales et des industries pétrolière, gazière et énergétique au Cambodge. »

« La découverte et l’exploitation des ressources pétrolières sous la direction du gouvernement royal est une bénédiction pour la nation, pas une malédiction comme le prétendent certaines personnes sans scrupules »

« Le COVID-19 nous a perturbés, mais n’a pas pu détruire nos efforts pour produire du pétrole », a-t-il conclu. « Même si nous ne pouvons pas profiter des célébrations du Nouvel An 2021 comme les années précédentes à cause de la pandémie, nous recevons un énorme cadeau pour notre nation, à savoir le pétrole produit pour la première fois sur notre terre. »

KrisEnergy détient actuellement une participation de 95 % dans le bloc d’où provient le pétrole, tandis que le gouvernement détient le reste. Kelvin Tang, Directeur des opérations de KrisEnergy au Cambodge, a déclaré qu’il y avait eu une « courbe d’apprentissage abrupte » pour lancer la production sur le terrain pendant cette pandémie :

« La logistique transfrontalière de mobilisation du personnel et de l’équipement pour exécuter ce développement en toute sécurité pendant cette période de COVID-19 n’aurait pas été possible sans le soutien du gouvernement »

2020, bonne année pour les exportations de riz

Le Cambodge a exporté 289 439 tonnes de riz usiné vers la Chine en 2020, une hausse de 16,6 % par rapport à 248 105 tonnes l’année précédente, a déclaré vendredi le ministre de l’Agriculture S.E. Veng Sakhon. La Chine demeure le principal acheteur de riz blanchi du Cambodge, suivie de l’Union européenne (UE), a-t-il déclaré, ajoutant que les exportations vers la Chine représentent 41,9 % des exportations totales de riz du Cambodge l’année dernière.

Récolte du riz. Photographie EIF

Le Cambodge a exporté 203 791 tonnes de riz blanchi vers le marché européen l’année dernière, une hausse de 0,4 % d’une année sur l’autre, a déclaré le ministre, ajoutant que le marché européen représentait 29,5 % des exportations totales de riz. Selon le ministre, en 2020, le Cambodge a exporté un total de 690 829 tonnes de riz blanchi vers 60 pays et régions, soit une augmentation de 11,4 % par rapport à l’année précédente.

Le ministre a précisé que le royaume avait généré 539 millions de dollars américains de revenus bruts de l’exportation de riz usiné en 2020. Le Cambodge a produit près de 11 millions de tonnes de riz paddy l’année dernière, a-t-il dit, ajoutant qu’avec cette quantité, le royaume a vu un excédent de riz paddy de 5,9 millions de tonnes équivalant à 3,7 millions de tonnes de riz usiné.

Un nouveau projet d’usine de confection approuvé par le CDC

Le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) a approuvé un nouveau projet d’investissement de 6,6 millions de dollars dans la province de Kandal. Selon le CDC le projet est initié par Jiayuan Hengrun Int'l Textile Co., Ltd., et devrait créer un total de 1 929 emplois pour les habitants de la province. Dans le cadre de ce projet, une usine de confection sera construite à Sangkat Svay Rolum, dans la ville de Takhmao. Au mois de décembre 2020, le CDC a donné son feu vert à 16 projets d’investissement, avec un montant d’investissement total de près de 1,16 milliard de dollars et générant, selon les promoteurs, environ 9 000 opportunités d’emploi.

Banque Nationale du Cambodge : Croissance prévue à 4 %

Dans son rapport « Macroeconomic and Banking Sector Update 2020 », La Banque Nationale du Cambodge (BNC) a déclaré que la croissance économique Royaume devrait s’élever 4 % en 2021. Les prévisions de la BNC sont relativement similaires à celles des institutions financières internationales qui avaient prédit que la croissance économique du pays serait de 4 % à 6,8 % en 2021.

La banque a déclaré que l’agriculture sera le principal secteur susceptible d’absorber certains effets de la crise tels que le chômage et de soutenir les moyens de subsistance des pauvres. De plus, accélérer la diversification de l’économie (extraction pétrolière) et mettre en place le secteur industriel aideraient l’économie du pays à se remettre rapidement de la crise actuelle :

« Les revenus de la production pétrolière fourniront également une source supplémentaire de revenus pour le développement du budget national dans les secteurs prioritaires »

La BNC a ajouté que « le renforcement continu des activités économiques nationales soutiendra et atténuera l’impact sur l’économie du Cambodge en raison du ralentissement des exportations extérieures. La mise en œuvre de la politique gouvernementale visant à promouvoir le développement des petites et moyennes entreprises, à stimuler l’innovation et à utiliser la technologie dans tous les secteurs est importante pour renforcer les activités de croissance locales ».

5,3 milliards de dollars en recettes fiscales et douanières en 2020

Le gouvernement royal du Cambodge a collecté 5,3 milliards de dollars américains de recettes fiscales et douanières en 2020. Le Premier ministre a déclaré que les recettes fiscales étaient passées à 2 878 millions de dollars américains au 28 décembre 2020, soit 1% de plus que les prévisions annuelles. Les recettes douanières, en revanche, sont inférieures à l'objectif, atteignant 2 391 millions de dollars. L'année dernière, 3,2 milliards de dollars ont été perçus à titre de recettes fiscales et 2,8 milliards de dollars à titre de recettes douanières.

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône